L’hypersensibilité est souvent vécu comme une « anomalie » de soi qui pousse à vivre en décalage avec la société. En même temps les hypersensibles seraient environ 20% de la population. Donc clairement les règles de la société n’ont pas été établies par des hypersensibles. Alors forcément les plus sensibles d’entre nous dénotent, sortent des cases….et se le font reprocher par les moins sensibles qui peuvent se sentir mal-à-l’aise et avoir du mal à concevoir tant de débordements émotionnels et intellectuels.

J’ai trop de pensées négatives

Mon hypersensibilité m’épuise, elle est parfois lourde à porter, pour moi et pour les autres, on me la reproche

Je veux changer de vie

Je ne m’aime pas

Tout peut prendre facilement une dimension énorme

J’ai tout pour être heureuse mais je ne me sens pas bien

J’entends souvent qu’on me dit, tu es bizarre, tu viens de quel monde, tu penses trop , tu te prend trop la tête, tu es trop dans les détails, tu es trop sensible , tu t’écoutes trop.

Marre de penser tout le temps 

Souvent je suis obligé de m’isoler pour me ressourcer car le bruit, le monde, la foule, les centres commerciaux m’oppresse et me tiraille de l’intérieur au point d’épuiser toute mon énergie

Témoignages anonymes

Vécu d’hypersensibles qui évolue

L’hypersensibilité est influencée par la génétique. Elle est en partie héréditaire.

Lire aussi : le cerveau hypersensible, qu’en dit la science ?

L’environnement a également une influence. Ainsi les hypersensibles peuvent avoir des vécus différents selon les périodes de leur vie.

Depuis que je suis petite, pas de doutes de la part de mon entourage et de moi même, je suis très sensible. Qu’il s’agisse des informations sur l’espace qui m’entoure ou sur les gens, je scrute chaque détail, analyse, intègre. N’ayant pas de difficulté à me concentrer, jusque là cette sensibilité n’a pas été embêtante. Ayant vite découvert une passion pour le dessin, j’ai pu découvrir une façon de me reconnecter à mon corps (mes mains) et de méditer. Mes parents ont toujours valorisé cette partie artistique, et ma sensibilité paraissait alors comme une singularité dont je devais être fière.

Cependant, ayant aujourd’hui 22 ans, je découvre le stress et l’anxiété d’une vie active accompagnés par la rumination constante. J’ai récemment fais des crises d’angoisses en raison de situation sociale ou je ne me sentais pas à l’aise, j’ai l’impression que mon observation constante des choses qui m’entourent à pris le dessus. Ces situations provoquent en moi une perte d’estime de moi, ainsi qu’une perte d’assurance.

Témoignage anonyme

Quelle est la plus grande difficulté des hypersensibles ?

Chaque hypersensibilité étant différente, les réponses peuvent varier. On retrouve cependant des axes principaux qui reviennent dans la majorité des réponses à cette question.

La gestion des pensées

Beaucoup d’hypersensibles disent avoir « trop de pensées ». Penser et stresser tout le temps. Des pensées qui tournent en boucle et provoquent des crises d’angoisse. Ils disent ne pas vivre réellement l’instant tant ces pensées les ramènent vers le passé ou le futur. Ils stressent et cogitent sans cesses. Se prenant la tête sur tout ce qu’il se passe.

J’ai trop de chose dans la tête que parfois ça me fatigue et je laisse place à la procrastination.

Je cogite sans cesse, cela me fait perdre de l’énergie, de la spontanéité.

Je vis souvent au passé, je le laisse m’envahir (souvenirs refaisant surface, en fait!)

Témoignages anonymes

Lire aussi : 4 clés pour calmer le tourbillon des pensées

La gestion des émotions

Quand on ressent tout aussi fort qu’un hypersensible, on peut facilement se laisser envahir par ses émotions. Surtout si l’on a jamais appris à les écouter pour les apaiser. Certains hypersensibles se disent souvent tristes, mélancoliques, isolés, en colère. La plupart pleurent beaucoup et aimeraient améliorer leur moral et stabiliser leurs émotions. Parce que ce sont les champions toutes catégorie des montagnes émotionnelles. Un petit rien peut les faire vaciller, flinguer gentiment leur humeur et leur paix intérieure. Il y a aussi les émotions des autres qu’ils peuvent absorber par forte empathie. De vraies éponges émotionnelles qui absorbent tout dans les moindres détails et peuvent avoir du mal à évacuer.

Je suis extrêmement triste face à la souffrance en général.

J’aimerais me détacher complètement des émotions des autres.

Ma tristesse, ma culpabilité, le manque de confiance en moi, le fait de ressentir que je suis une coquille vide
et marre de faire bonne figure aux yeux de tous comme si j’étais en pleine forme alors que je suis en pleine souffrance.

Je veux mieux gérer mes émotions et mes réactions en accord avec moi-même.

Mes sentiments sont ingérables.

Témoignages anonymes

Lire aussi : Hypersensible, quelle réalité émotionnelle ?

Lire aussi : comment gérer une émotion ?

Les relations

Pour toutes ces personnes hypersensibles qui ne rentrent pas dans le moule, les relations peuvent être compliquées. Que ce soient les relations amoureuses ou les interactions sociales en général. Quand on est hypersensible, on vit tout à 200%, quand on aime on peut avoir tendance à beaucoup s’attacher et à se lancer à corps perdu dans la relation. Avec cette impression d’asymétrie car l’autre ne semble pas aussi « impliqué ».

J’ai l’impression d’être le vilain petit canard.

Je ne me sens pas à ma place et ne trouve pas vraiment ma place et je me trouve pas heureuse bien que j’ai tout pour être satisfaite.

J’aimerais réussir à m’affirmer sans culpabiliser, et croire en l’amour sincère des autres (ou déceler quand il ne l’est pas) et garder de la distance pour me protéger.

Les gens profitent de ma gentillesse, je n’arrive pas à ne pas me laisser faire… et je me retrouve souvent dans des situations très pesantes.

Je suis une éponge, j’absorbe le négatif et le mal être des autres.

J’aimerais réussir à moins m’attacher aux personnes et que les gens arrêtent de lire en moi comme dans un livre ouvert.

Je suis très sensible au rejet…qui va jusqu’à me donner des nausées…une anxiété extrême…des pleures comme si je perdais un proche

Témoignages anonymes

En effet quand les événements sont vécus de façon très intenses, on exprime beaucoup plus d’émotions que la plupart des autres personnes. Certains hypersensibles ont pu bâtir avec le temps des sortes de murs psychologiques et émotionnels entre eux et l’extérieur. Des filtres qui les amènent à bloquer les émotions qu’ainsi ils expriment beaucoup moins. Mais pas tous….

Le rejet vécu à travers les reproches des autres sur sa propre sensibilité (« tu penses trop , tu te prend trop la tête, tu es trop dans les détails, tu es trop sensible , tu t’écoutes trop« ) est également souvent une grande source de souffrances.

Lire aussi : articles sur la relation aux autres

L’estime de soi

Il faut le dire : l’hypersensibilité n’aide pas au développement optimal de l’estime de soi. Donc forcément beaucoup d’hypersensibles souffrent de ne pas s’aimer suffisamment, de manquer de confiance en eux, d’être susceptibles, etc…

Ainsi certains ne se trouvent pas « aussi bien que les autres », pas « assez bien », plus vulnérables. Beaucoup voient en effet leur sensibilité comme une faiblesse.

Je pense que je ne suis pas à la hauteur

Quand on m’ignore et qu’on ne m’explique pas ce qui se passe, je fais des crises d’angoisse et je me sens coupable de tout.

J’aimerais être moins sensible, donc être moins naïve.

Quant j’apprécie quelqu’un et que cette personne apprécie une autre, je suis jaloux.

Témoignages anonymes

L’insécurité et la jalousie étant des manifestations d’une estime de soi peu stable. On doute alors tellement de soi qu’on se sent remis en question et évincé par n’importe qui.

Lire aussi : qu’est-ce que l’estime de soi ?

Et toi ? Comment vis-tu ton hypersensibilité ?
Qu’est-ce qui te pèse le plus au quotidien ?

Tu souhaites faire un test pour te situer sur l’échelle de l’hypersensibilité ? C’est par ici ! >>> TEST HYPERSENSIBILITÉ

Tu veux visionner le replay de ma conférence : Conte pour hypersensible : comment faire de son hypersensibilité une force ? C’est par ici ! >>> REPLAY CONFÉRENCE

Chaleureusement 🌸

Lauren

Si tu as aimé, merci de partager sur ton réseau social préféré !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.