En quoi consiste ce piège ? Comment ne pas tomber dedans ou à défaut en sortir ?

Constat initial

Beaucoup de personnes en souffrance sont prêtes à dépenser des fortunes dans leur confort matériel et physique, dans des loisirs, etc…mais ne sont pas prêtes à investir dans leur bien-être émotionnel et psychologique.

J’ai été l’une de ces personnes.

Je préférais m’acheter des vêtements, du matos électronique, des restos, de la déco pour mon appart, des places de ciné, etc… plutôt que d’aller chez un thérapeute.

Le psychiatre OK, c’était remboursé par la sécu. Par contre je n’étais pas chaude à l’idée de dépenser de ma poche pour ma santé émotionnelle et mentale….sauf pour des livres ! Eh oui un livre c’est rassurant, on sait à quoi on a à faire. Et au pire l’investissement est plutôt minime.

Alors quand, avec l’aide de ma psychiatre, j’ai pu remonter la pente de ma dépression, je tombais à nouveau de toute façon dans les mêmes souffrances qu’avant. À nouveau « bloquée » dans les mêmes douleurs malgré tout les livres que je possédais.

Pourquoi ?

Parce que j’avais beau faire tous les efforts du monde, tant que mon estime de moi-même ne serait pas suffisamment haute ni stable, alors rien n’y ferait.

Je serais même sujette à nouveau à la dépression.

C’est pourquoi pour moi l’estime de soi est vraiment le nerf de la guerre.

Aujourd’hui je le sais.

Aujourd’hui j’ai compris que si ça ne va pas dans la tête, si ton estime de toi-même est trop basse et instable, alors rien ne va.

Et généralement ceux qui disent le contraire se mentent à eux-mêmes.

Lire aussi : Qu’est-ce que l’estime de soi ?

Mon expérience personnelle

Parce qu’en apparence ça peut aller dans ta vie, tu peux avoir un job, une maison, une famille, un salaire, une belle caisse, un super téléphone, et compagnie, si tu n’es pas émotionnellement et psychologiquement en mesure d’en PROFITER, alors à quoi bon ?

Si tu passes ton temps à RESSASSER le passé et ANGOISSER à l’idée du futur sans jamais savourer le présent, ni tout ce que tu possèdes, à quoi bon posséder tout cela ?

Acheter n’importe quel gadget, se contenter de lire un livre, ou même partir vivre à l’autre bout du monde ne résoudra pas non plus tes soucis. Je le sais, j’ai testé.
Oui même en Californie, dans une résidence de rêve avec piscine, jacuzzi et salle de sport. À 1h de San Francisco et de la magnifique côte Pacifique dans un climat plutôt top !

piscine de la résidence 😍

Si tu te sens mal dans ta tête et dans ton cœur, tu pourras aller vivre dans l’endroit le plus idyllique au monde, tu te sentiras toujours pareil. Pris au piège de tes pensées et émotions.

D’ailleurs sans forcément déménager, même les vacances de rêve tu auras du mal à en PROFITER vraiment. Ou les vacances tout court en fait 😅

Ce qui fait la richesse de ta vie, c’est la façon dont tu interprètes de ce que tu perçois. Mais aussi ta façon de gérer tes émotions et la qualité de tes relations. Le reste c’est du bonus. Et c’est aussi la raison pour laquelle il vaut mieux se méfier de ce qu’on voit sur les réseaux sociaux. Là où tout le monde (ou presque) est beau, souriant et fait des trucs de ouf ! On ne sait pas ce qu’il se passe dans le coeur et la tête de ces personnes. Pas plus que dans leur quotidien tu me diras….

Or il faut bien le reconnaître, seul c’est beaucoup plus long et compliqué d’élever et stabiliser son estime de soi. De changer son état d’esprit / apprendre à réorienter ses pensées ou encore d’apprendre à gérer ses émotions. Pourquoi ? Parce qu’il faut trouver soi-même le chemin, sans panneau ni gps ni carte ni boussole. Mais aussi parce que nos questions restent souvent sans réponse et qu’il n’y a personne pour nous soutenir (et nous aider à aller jusqu’au bout).

Certes les livres et formations « basiques » (aucun contact avec le formateur) montrent le chemin. Tu es guidé. Mais tu restes seul, sans soutien ni ajustement à tes propres problématiques personnelles.

C’est bien pour ça qu’il y a quelques années j’ai fini par me faire accompagner par une coach de vie (plateforme en ligne + séances en visio). Je ne m’en sortais plus seule ni avec les livres ni avec les formations en ligne que j’avais déjà achetées. J’avais besoin d’échanges humains et de conseils adaptés à mes propres besoins.

Mon expérience professionnelle

J’ai croisé un nombre incalculable de personnes hypersensibles me disant qu’elles en souffrent énormément. Que leur hypersensibilité est un calvaire au quotidien, qu’elles sont vraiment motivées pour changer cela. Parce qu’elles n’en peuvent plus.

Puis, au moment de passer à l’ACTION, au moment de changer les habitudes, au moment de se challenger en RÉORIENTANT son budget d’une façon dont on ne l’a jamais faite, il y a déjà beaucoup moins de monde.

Ce qui peut se comprendre : quand on n’a jamais investi financièrement sur soi, ça peut faire carrément flipper. (J’avoue que moi-même quand j’ai dépensé 1800 euros dans mon premier accompagnement individuel en dev perso, je ne faisais pas la maligne ! 😉)

Pourquoi cette « fuite » au moment d’investir sur soi ?

Voici le piège :
Nombre des personnes, qui pensent qu’elles n’ont pas besoin d’investir sur elles (alors qu’elles en auraient besoin), consomment du développement personnel (à travers les livres, vidéos, etc…). Ce qui leur donne l’impression d’avancer.

MAIS elles n’en incarnent pas les concepts (en les appliquant au quotidien).
Donc elles n’obtiennent aucun résultat concret et encore moins durable !!!!

C’est ça le piège des livres de dev perso. Quand tu les découvres, tu peux être amené à penser que plus tu vas en acheter et plus ça ira mieux. Donc tu remplis ta bibliothèque. Parfois tu ne les lis même pas. Mais tu te sens provisoirement mieux. Jusqu’à la désillusion où tu réalises que clairement tu avais surestimé leur pouvoir. Rien n’a vraiment changé et encore moins de façon durable.

Pourquoi ? Parce qu’en gros on lit, écoute, regarde mais ne pratique pas.
Donc pas de transformation.
À la place, une sensation de vide. Qui ne cesse de grandir en même temps que le découragement face aux efforts vains.

C’est un peu comme regarder une vidéo de motivation. Sur le moment ça fait du bien, on est reboosté, puis quelques heures plus tard ça retombe comme un soufflet.
Et le lendemain n’en parlons pas….

C’est probablement la raison pour laquelle tant de personnes:

⚡️ font l’autruche par rapport à leurs souffrances psychologiques et émotionnelles

⚡️se disent que ce n’est pas de leur faute si elles vont mal. Au moins pas besoin de sortir de sa zone de confort, de se challenger. Puisque « ce n’est pas de notre ressort, on n’y peut rien ».

⚡️ procrastinent et remettent toujours à plus tard le moment de se lancer dans un accompagnement

⚡️ achètent compulsivement des « pansements » qui ne tiennent jamais longtemps. Et n’empêchent certainement pas la plaie de s’infecter à nouveau à chaque difficulté.

Et toi ?

Es-tu en paix avec toi-même ?
Penses-tu avoir une bonne estime de toi-même ?
Penses-tu être hypersensible ?

Attention ! Je ne dis pas ici que les livres de dev perso ne servent à rien. Simplement, tu l’auras compris, que si on se contente de les lire sans appliquer, ça ne sert à rien. Et qu’appliquer seul dans son coin, encore plus lorsqu’on débute en dev perso et/ou qu’on a une estime de soi très basse, c’est très difficile.

C’est cadeau !

Pour t’aider à répondre aux questions précédentes, j’ai quelques cadeaux 🎁 pour toi :

1/ un ebook sur l’estime de soi (incluant un test sur l’estime de soi)

2/ un test pour te situer sur l’échelle de l’hypersensibilité

3/ un pdf 10 questions à te poser pour calmer les ruminations

Et bien sûr n’oublie pas que savoir ne suffit pas à changer, il faut agir 😉

Tu as aimé cet article sur le piège des livres de dev perso ? Merci de partager sur ton réseau social préféré !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.