Dans l’article sur l’estime de soi, nous avons vu qu’elle est en lien direct avec de nombreuses composantes de nos personnalités telles que : la confiance en soi, l’acceptation de soi, l’affirmation de soi, la gestion du regard des autres ainsi que des échecs, la présence de ruminations et la façon de les gérer, les complexes, etc…

L’acceptation de soi

l'acceptation c'est reconnaître que, pour le moment, les choses sont comme elles sont, et non comme je voudrais qu'elles soient. christophe andré

Accepter de lâcher prise. 
Accepter de perdre le contrôle. Ce qui n’est pas forcément « dangeureux », ni pour notre image auprès des autres, ni pour notre bonheur.
Au contraire, quelle délivrance lorsqu’on y parvient 🙏!
Accepter te permet ensuite d’agir avec plus de sérénité et de lucidité, donc plus d’efficacité. 
Ou alors de ne pas agir lorsque tu ne peux rien y changer….

on se change mieux en s'acceptant christophe andré

Pour changer il faut déjà se reconnaître et s’accepter imparfait. Autrement dit reconnaître et accepter ce que nous aimerions changer. Pour ensuite agir avec plus de sérénité et de lucidité, donc plus d’efficacité, comme écrit plus haut. 
T’en fais pas, tu resteras imparfait(e) quoi qu’il arrive. T’accepter te permet donc de vivre en paix avec toi-même. 

Par contre tu peux (dois ? 🤔) passer ta vie à essayer de t’améliorer. 

Voir l’article sur l’acceptation de soi et du monde.

La confiance en soi

La confiance en soi est une des trois composantes de l’estime de soi (avec l’amour de soi et l’image de soi). La confiance en soi est liée à l’action.

l'action est l'oxygène de l'estime de soi christophe andré

La véritable estime de soi ne se révèle que dans l’action et la confrontation à la réalité (rencontre avec échec et succès, approbation et rejet…) dans la vie quotidienne. C’est cette confrontation à la réalité qui permet de savoir si ton estime de toi-même est stable et solide.
Ainsi l’action nourrit, façonne et construit l’estime de soi.

L’action est facilitée par une bonne estime de soi (donc une bonne confiance en soi et en ses capacités).
À l’inverse une estime de soi fragile mène à un rapport compliqué avec l’action.
Exemple : Chez les personnes à basse estime de soi, l’action peut être redoutée voir repoussée (procrastination). Dans ce cas la personne a peur de montrer ses faiblesses et de trahir ses limites.

C’est pourquoi il faut agir afin de moins craindre l’action. Avec l’action repérée vient l’expérience et la confiance qui rassure.
Exemple : Les débuts d’une activité (loisir ou professionnels) peuvent être difficiles voir stressants. À force de persévérance et de se servir de ses « échecs » comme leviers pour apprendre et progresser, on finit par gagner des compétences et de la confiance.

L’affirmation de soi

on ne s'affirme pas contre mais pour christophe andré

On ne s’affirme pas contre les autres.
On s’affirme pour soi, son bien être, pour se faire une place (et non prendre celle des autres), pour une personne dont on prend la défense, pour un idéal, pour ses valeurs, pour l’autre à qui on fait le cadeau d’être honnête et sincère.

S’affirmer permet notamment de réussir à « dire non ». Encore une fois, non pas contre l’autre, mais pour soi, pour répondre à ses propres besoins. Pour en savoir plus, je t’invite à lire l’article sur la CNV.

💡 Ne pas oublier que dans l’affirmation de soi on respecte l’autre (sinon c’est de l’agressivité) et on se respecte (sinon c’est de l’inhibition).

Le regard des autres

L’affirmation de soi est liée aux regard des autres. La difficulté à s’affirmer de certaines personnes vient du fait qu’elles ont peur du regard et du jugement des autres sur elles-mêmes.

à force de penser à ce que les autres pensent de nous, on en oublie de se penser soi-même, christophe andré

Il est tellement tentant pour certains d’agir en fonction de « ce que l’on pense » qui va plaire aux autres. Dans le but d’être accepté et apprécié.
Mais il s’agit avant tout de mettre l’estime de nous-même en nous et non dans le regard de l’autre.

Pour plusieurs raisons :
📌 cela permet de s’affirmer (voir point précédent), pour ne pas se négliger et avoir des relations paisibles avec les autres
📌 cela permet de moins craindre le regard des autres et donc d’être moins anxieux, d’être vraiment soi-même, de profiter, d’être plus confiant et de libérer son potentiel
📌cela permet de se concentrer sur son intégrité : faire ce que l’on dit (voir l’article sur l’intégrité)
📌 cela permet de ne plus faire de suppositions (voir le 3e accord toltèque) sur les pensées des autres (« ce qu’on pense qui va plaire aux autres »)

paradoxalement ce sont les personnes à bonne estime de soi qui demandent le plus facilement de l'aide à autrui christophe andré

Une estime de soi un faible / instable peut pousser à ne pas demander de l’aide, par peur de « perdre la face », d’être dévalorisé(e).

– « Et si l’autre se rend compte que je ne suis pas compétent(e)?« . On ne peut pas savoir tout faire, tout le temps.

– « Je ne veux pas déranger« . Si la personne est affirmée, elle saura répondre « non » à la demande. Si elle n’est pas affirmée et qu’elle dit oui sans le penser alors, dans ce cas, c’est son problème.

Voir l’article : Comment se libérer du regard des autres ?

Les ruminations

Si le passé vient parfois te hanter et ne te lâche plus, je te comprends. Il me fait le même coup parfois ce filou !

le passé est passé, par définition ; c'est contre son fantôme que nous nous battons. Mais nous nous battons toujours au présent. Christophe andré

🤔 Qu’est-ce que je fais dans ces cas-là ?
📌 J’écris dans mon journal (voir l’article sur l’écriture), pour le sortir de ma tête, mettre de la distance (du moins un petit peu) et essayer de relativiser / faire le point – j’essaie de mettre un nom sur mes émotions et mes besoins, et sur ceux des autres (voir l’article sur la CNV).
📌 Si je sens que j’ai vraiment du mal à m’en sortir seule, alors j’en parle à quelqu’un de confiance, qui pourra m’aider à déméler le pourquoi du comment et que faire ensuite.
📌 J’essaie au maximum de penser solution (qu’ai-je appris pour la suite ? que vais-je faire ensuite ?) plutôt que problème (pourquoi ça s’est passé comme ça ? qui a tort ? qui a raison ?)
Alors bien sûr ce n’est pas toujours facile, mais ça aide beaucoup !


une bonne estime de soi n'exclut ni les doutes ni les peurs mais permet de ne jamais leur obéir christophe andré

Mais au final sais-tu ce qu’est une bonne estime de soi ❓ Que permet-elle d’éviter ❓ Comment y parvenir ❓
Tu trouveras toutes les réponses par ici.


Le livre que je te conseille

imparfaits, libres et heureux

La plupart de ces citations sont extraites du livre Imparfaits, libres et heureux de C. André. Il est très complet sur toutes les facettes et les problématiques de l’estime de soi comme :

La théorie parle personnellement et le livre regorge d’exemples concrets et marquants.

💡 Il existe aussi en livre audio et en livre numérique.


affiche pinterest 5 axes pour booster ton estime de toi

Si cet article t’a plu, partage-le sur Pinterest ! Merci 😘

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l’image et de cliquer sur le logo Pinterest 👍.

« Sharing is caring » 😉

Tu n’as pas pinterest ? Partage-le quand même où tu veux, tu as l’embarras du choix parmi les logos verts 😅.

  • 48
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.