« Je lis beaucoup, me documente et pratique lorsque je peux. J’essaie vraiment de faire mieux. Et pourtant….j’ai l’impression de n’aller nulle part. De ne pas y arriver. D’être un cas « désespéré ». Parce que quels que soient mes efforts, je n’y arrive toujours pas » Il t’arrive de ressentir cela ? De te dire que tu n’auras jamais droit au changement que tu aimerais tant. Juste pour avoir un peu l’esprit tranquille et serein ? Alors cet article est pour toi et devrait t’apporter clarté et carburant pour repartir de plus belle.

Patience avec soi-même…

Ça prend du temps de changer ! Surtout lorsqu’on parle d’habitudes qui sont bien ancrées depuis des années. Ce n’est pas forcément en quelques jours ni quelques semaines qu’elles vont partir. Soyons réalistes 😉. Changer peut être salvateur mais demande du temps. Et moins on s’y prend « correctement », plus c’est long…

Changement, Nouveau Départ, Risque, Route, Horloge

D’ailleurs, le simple fait que le changement prenne du temps est déjà en soi un excellent exercice (de développement personnel).

Pourquoi ? C’est l’occasion de s’apporter un peu de bienveillance, patience et tolérance. Déjà à soi et par suite aux autres.
Comment ? En travaillant à accepter que le changement soit long, souvent difficile et pas forcément « acquis » pour toujours. (lire l’article sur l’acceptation) On peut avoir des difficultés à appliquer les conseils. Selon les jours, l’humeur, l’état interne / émotionnel, on est plus ou moins performant pour lutter son ses vieux démons.

Chacun son rythme, ses envies et ses besoins aussi. Par exemple le « miracle morning » va convenir à certaines personnes mais pas à toutes. Chacun sa routine et l’organisation qui lui correspond. Ce n’est pas parce qu’une technique de développement personnel est à la mode (et qu’on la voit partout), qu’elle est forcément adaptée pour soi-même. La comparaison est ainsi assassine. Parce que nous n’avons pas le même niveau d’avancement dans les différents domaines du développement personnel. Et puis on a tous nos propres difficultés.

Les retours en arrière sont normaux

Je disais un peu plus haut que le changement n’est pas forcément « acquis pour toujours ». Parce que parfois aussi nos « vieux démons » reviennent à la charge. Ce n’est ni « anormal » ni rare. Quelque soit le niveau de développement personnel, on a tous des retours en arrière. Même ceux qui paraissent être « au top » et qu’on admire. Ils ont leurs propres difficultés inhérentes à leur propre avancement. Qui peuvent d’ailleurs nous paraître minimes mais qui ne le sont vraiment pas pour eux.

Dans tous les apprentissages (quel que soit le domaine), les retours en arrière son normaux.

On n’avance pas de façon linéaire. Plutôt par paliers, et par allers-retours progressifs. Tous ces petits retours (en arrière), que l’on peut souvent voir comme des « échecs », participent aussi à l’avancement et donc au changement. Ils en sont même une part importante. Sans échec, pourrait-on vraiment apprendre ? On a beau le savoir, ça fait toujours du bien de se le rappeler…

Lire l’article : 7 clés pour vaincre la peur de l’échec.

L’idée est donc de ne pas s’accabler si on prend quelque chose de travers, si on s’angoisse un peu trop, si on manque encore cruellement de confiance en soi dans telle ou telle situation, si on fait des suppositions sur les intentions des autres, si on se dénigre ou juge les autres de façon impulsive, si on a du mal à prendre ses responsabilités, si on a peur du jugement des autres, ou d’être rejeté(e) ou du conflit, etc….

L’idée est simplement de reconnaître que, dans telle ou telle situation, on a encore du travail à être celui ou celle qu’on aimerait mais que :
1) aujourd’hui on en est conscient, ce qui est déjà en soi une belle avancée
2) on fait mieux qu’avant (dans l’ensemble et même si ce n’est pas systématique !)

Et surtout de chercher ce que nous a appris cette situation qui nous semble si peu concluante. Gratitude pour l’apprentissage ! Ainsi que ce qu’on peut mettre en place pour faire mieux la prochaine fois.

On peut avancer sans le remarquer

Les changements prennent du temps, mais se mettent en place progressivement. Alors attention au perfectionnisme ! D’après C. André c’est une « maladie de l’estime de soi ». Et pour cause. Jamais satisfait(e) de soi et de ses avancements. Il faudrait toujours plus. Un sacré obstacle au développement personnel. Faire des efforts quotidiens pour évoluer et devenir chaque jour une meilleure personne amène forcément des résultats. Simplement ces avancées nous paraissent parfois si petites qu’on en vient à les négliger. À ne pas les considérer. Peut-être aussi parfois parce que nous nous concentrons plus spontanément sur ce qui « n’avance pas » ?

C’est pourquoi je t’encourage autant que possible à être attentif(ve) à ce que tu réussis et que tu ne réussissais pas avant. Aux prises de consciences et divers switch d’état d’esprit qui t’étaient auparavant impossibles. Par exemple : réaliser de plus en plus souvent que ce que dit cette personne à ce moment-là n’est pas spécifiquement dirigé contre toi. Ou encore réussir à dire non de temps en temps. Pourquoi pas aussi te reprendre de plus en plus lorsque tu te surprends à dire « quelle andouille »; rectifier par « non, je ne suis pas une andouille, je n’ai juste pas été au top ce coup-ci ». Etc…\

Le mot de la fin

Alors en cas de coup de mou : rappelle-toi que c’est normal, qu’on y passe tous. Pense à tes progrès réalisés et à tous ceux à venir. C’est long et souvent douloureux mais ça vaut généralement le coup. Les retours en arrière sont normaux et arrivent à tous. Si tu es perdu(e) ça arrive aussi. Essaie d’accepter que certains jours soient plus difficiles que d’autres.

Et si ça dure trop. Si tu sens que tu es arrivé(e) au bout de tout ce que tu pouvais faire et que tu ne sais plus où aller, c’est peut-être qu’il est temps de demander de l’aide. Histoire d’arrêter enfin de « patauger dans la semoule« . Si tu es aussi très sensible, alors j’ai peut-être l’accompagnement qu’il te faut (voir ici). À condition bien entendu que tu sois prêt ou prête à investir un minimum de ton temps et de ton énergie 😉. Il te permettra d’aborder le changement en étant guidé(e) et soutenu(e).

Si cet article sur le changement t’a plu, partage-le sur Pinterest ! Merci 😘

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l’image et de cliquer sur le logo Pinterest 👍.

« Sharing is caring » 😉

Tu n’as pas pinterest ? Partage-le quand même où tu veux, tu as l’embarras du choix parmi les logos verts 😅. Merci 🙏!

  • 36
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.