Nous avons besoin les uns des autres pour survivre, et ce depuis le début de l’humanité. Il est donc logique que le « besoin d’être accepté » soit gravé profondément en nous. Cela pose « problème » lorsque, par manque d’estime de soi et donc de confiance en soi, la perspective que ce besoin ne soit pas nourri amène de la peur. La prudence est notre amie. Mais pas la peur. Comme toute peur, la peur du rejet social a tendance à paralyser la personne qui la ressent. Elle peut empêcher d’agir et aider à renforcer des croyances limitantes. Comme le dit si bien Rilke :

nos peurs sont les gardiens de nos plus grands secrets - peur du rejet

🕹️ Bien connaître les situations « déclenchantes »

Il s’agit dans un premier temps d’être conscient des situations « starter » de son anxiété d’évaluation. Généralement ce sont les situations d’observation, de compétition, de performance… Ces situations peuvent paraître anodines à d’autres.
Par exemple : jouer à un jeu de culture générale ou de rapidité. Ou encore se trouver dans une conversation entouré de personnes plus cultivées….

Très critique avec soi-même, on a alors tendance à surévaluer les jugements portés sur soi. À ce moment la, un petit retour au 3e accord toltèque s’impose : « ne faites pas de supposition » .
En l’occurrence ici : ne pas imaginer et anticiper le jugement de l’autre. Ce jugement sera parfois défavorable. Mais il lui arrivera aussi d’être favorable. Contrairement à ton auto-jugement qui ne laisse généralement pas de place au compliment.

Il est alors important de te réjouir du talent des autres (et en profiter pour progresser en apprenant d’eux !). Plutôt que de te focaliser sur tes propres carences.

Si tu n’as rien à dire dans une conversation, plutôt que de te sentir « à part », profites-en pour observer. On apprend tellement en écoutant et en observant. Tu peux ressentir la gratitude de faire malgré tout partie de la conversation. Tu n’es à ce moment là pas seul(e) et isolé(e) dans ton coin. Il te faut changer cette croyance limitante qui consiste à penser « qu’on ne t’acceptera que si tu parles et que tu brilles« . Les autres sont encore plus contents si tu leur laisses la place de briller 😉. Personnellement lorsqu’il m’arrive de me sentir « pas assez » ceci ou cela, je repense à la citation de Christophe André:

accepter d'être ordinaire c'est extraordinaire christophe andre - vaincre la peur du rejet

🕹️ Les autres pensent principalement à eux-mêmes

Comme je l’avais évoqué dans l’article sur la honte, nous ne sommes pas le centre du monde ! Notre monde intérieur (ou rêve comme l’appellent les toltèques – basé sur nos perceptions et nos systèmes de valeurs et de croyances) étant centré sur nous-même, nous avons naturellement tendance à penser que c’est une vérité générale. Ce qui est faux : chacun est le centre de son « propre monde » / de sa réalité.

Rappelle-toi de ceci lorsque tu es dans une situation d’inconfort :

les autres ne scrutent pas tes moindres faits et gestes, parce que, tout comme toi, ils pensent avant tout à eux-mêmes.

Exemples : d’autres peuvent ne pas remarquer la boulette que tu as faite et qui te paraît énooooorme. De même ce n’est pas parce que tu te sens mal à l’aise que les autres te voient obligatoirement mal à l’aise. Encore une fois, pas de supposition sur ce que pensent les autres.
Par contre si tu confonds tes pensées avec la réalité, autrement dit si tu es persuadé(e) d’être mal à l’aise, alors tu vas te focaliser dessus. Ceci aura pour effet de l’amplifier, le faire durer et augmenter le risque que ton interlocuteur remarque un signe de malaise.

🕹️ Accepter éventuellement d’être jugé(e)

Certaines personnes veulent à tout prix éviter d’être jugées. Si c’est ton cas, je te conseille plutôt d’accepter ce jugement.

Souviens-toi que tu es un être global avec certes des défauts et limites, mais aussi des qualités.
Évite donc de te focaliser sur tes défauts, car cela reviendrait à te réduire à eux.

En effet souviens-toi de la citation de Earl Nightingale :

vous devenez ce à quoi vous pensez le plus souvent nightingale

Sois confiant(e) dans le fait que les autres seront plus sensibles à ta personnalité dans son ensemble qu’au « détail qui tue » ! Ce qui ne les empêchera pas forcément de te faire des remarques sur ce détail. Par contre ils ne te rejetteront pas (tout entier(e)!) à cause de cela (du moins la grande majorité des personnes).
Si malgré tout certains ne sont pas prêts à t’accepter tel(le) que tu es, alors ils n’ont rien à faire dans ton entourage. Ce qui, bien sûr, ne veut pas dire que tu ne peux pas essayer de t’améliorer 😉.

Et puis il existe aussi des personnes qui jugent sur l’apparence, la conversation, l’accent, les bonnes manières ou autres marqueurs sociaux peu pertinents. Exception faite des milieux de la mode ou du cinéma (ou de ceux pour lesquels l’apparence est décisive), ces personnes ne sont pas majoritaires !

Pour plus de pistes sur la gestion du regard de l’autre, je t’invite à lire l’article : Comment se libérer du regard des autres ?

🕹️ Aller vers les gens

Pour lutter contre la peur du rejet, il faut lui désobéir.

Par exemple lorsque tu arrives dans un lieu où tu ne connais personne, résiste à la tentation du repli. Force-toi à aller tout de suite te présenter et parler aux personnes qui te sont inconnues. Cela te permettra de noyer d’emblée tes craintes et d’avoir plus de chances de rencontrer quelqu’un de sympa et/ou d’intéressant.

Alors pense fort à cette citation et lance-toi !

la peur disparaît dans l'action lefrançois - vaincre la peur du rejet

D’ailleurs j’en profite pour rappeler que la procrastination (repousser à « plus tard » les tâches les moins motivantes et/ou faciles pour soi) ne fait pas de bien à l’estime de soi 😉. Raison de plus pour se lancer, même si c’est difficile, même si ça fait peur.

Certains peuvent se dire « mais je ne veux pas déranger/ forcer les gens à me parler ». Il vaut clairement mieux prendre les choses en main plutôt que d’attendre systématiquement que les autres fassent le premier pas. Même si on pense leur avoir soit-disant envoyé des « signaux » montrant que l’on a envie d’un échange. Parce que ces « signaux », encore faut-il que l’autre les perçoive.
Rappelle-toi : l’autre est dans son propre monde intérieur. Sa perception de la réalité est différente de la tienne. Il ne peut pas non plus « deviner tes intentions« .

Par conséquent il vaut mieux être le plus explicite et le plus précis possible.

Ou alors on risque d’être souvent déçu(e). C’est notamment le cas pour les relations sentimentales. Alors bien sûr, ce faisant, on s’expose à un éventuel et ponctuel rejet. Mais il semblerait que le regret (de ne pas avoir agi) soit parfois plus difficile à « digérer » sur le long terme que le rejet (consécutif à l’action).

J’espère que cet article t’aidera à appréhender différemment le rejet. Mais pour vaincre tes peurs, souviens-toi qu’il te faut « te lancer » !
Si ça peut aider, rappelle-toi qu’il n’y a pas d’échec, seulement des expériences qui nous permettent de progresser ! (lire l’article 7 clés pour vaincre la peur de l’échec)

Idées de lecture sur le rejet

 les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même

Le livre les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même est très intéressant. Parmi ces 5 blessures qui sont profondément ancrées en nous et conditionnent nos croyances, il y a la blessure de rejet…

Avec le petit cahier pour se libérer de ses peurs, tu pourras faire plein de petits exercices pratiques et pertinents. Une collection que j’affectionne particulièrement. Facile à lire, rapide, juste ce qu’il faut de théorie et beaucoup de pratique !

imparfaits, libres et heureux

Encore et toujours le livre Imparfaits, libres et heureux de C. André 😍. Il est très complet sur toutes les facettes et les problématiques de l’estime de soi comme :

La théorie parle personnellement et le livre regorge d’exemples concrets et marquants. Je m’en suis inspirée pour écrire cet article.

💡 Il existe aussi en livre audio et en livre numérique.

épingle pinterest 4 leviers pour vaincre la peur du rejet

Si cet article sur l’hypersensibilité t’a plu, partage-le sur Pinterest ! Merci 😘

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l’image et de cliquer sur le logo Pinterest 👍.

« Sharing is caring » 😉

Tu n’as pas pinterest ? Partage-le quand même où tu veux, tu as l’embarras du choix parmi les logos verts 😅.

  • 21
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.