L’écriture pour lutter contre les ruminations

l'écriture pour lutter contre les ruminations

Un premier objectif de l’écriture : se servir de son journal comme le sorcier « Dumbledore » se sert de sa « pensine » (sorte de réceptacle dans lequel il dépose ses pensées).
Je trouve que l’auteur de l’univers de Harry Potter illustre très bien, avec la magie, ce premier avantage du journal « intime » : y déposer les pensées qui nous encombrent l’esprit. Alléger ainsi sa charge mentale.
Illustration : voir la vidéo suivante à partir de 1min.

Le sorcier Dumbledore dépose ses pensées dans la « pensine » à partir de 1 min.

Posées là, sur le papier, les pensées sont « rangées » dans un coin extérieur à notre cerveau et n’ont donc plus de raison de nous l’encombrer (voire de nous stresser).

Ce procédé permet aussi d’y revenir éventuellement plus tard, si nous en ressentons le besoin, mais « à froid » afin analyser cet extrait de notre vie avec plus de calme et donc de sagesse. On entend souvent le conseil suivant : « ne pas réagir à chaud ». Et si il en était de même avec nos pensées ?

Lorsque nous sommes sujets aux ruminations, nous avons des difficultés à lâcher prise, à « y revenir plus tard » justement. Qu’à cela ne tienne, puisque le simple fait de noter nos pensées nous aide déjà à mettre une certaine distance avec elles. Puis éventuellement à « voir les choses sous un autre angle ».
Pour cela j’essaie aussi parfois de me mettre à la place de l’autre (faire preuve de compréhension et rechercher quels besoins se cachent derrière ses actions ou propos), cela m’aide à changer de perspective. Sans forcément donner « raison » à l’autre. Juste pour me rappeler que tout n’est qu’une question de perspective. Que chacun est dans « son rêve » (voir les 4 accords toltèques), que chacun voit le monde avec son filtre perceptuel de la réalité, basé sur son système de croyances.

Personnellement j’ai toujours un mini carnet avec moi dans mon sac à main pour, au cas où, me libérer l’esprit de choses et d’autres….😉 (en plus du gros carnet à la maison pour mes états d’âme et questions existentielles 😏). J’y note non seulement les événements mais aussi leur impact sur moi, mes pensées, mes émotions et le lien entre tout cela. J’essaie d’écrire chaque jour. Ou au moins régulièrement.

Enfin, quelques conseils pour gérer ses ruminations par C. André.

Chronique de C. André sur les ruminations.

L’écriture pour plus de positivité et de confiance

l'écriture pour plus de confiance et de positivité

Ici, c’est un peu comme une prescription médicale 😅 où chaque soir :

1) pour augmenter la confiance en soi : noter 3 « accomplissements » de la journée dont tu peux être fier(e)
2) pour augmenter ta « positivité » : noter 3 événements positifs qui ont eu lieu ce jour-là.

NB: le chiffre 3 ci-dessus n’est que la limite minimale (pour obliger à se creuser un peu la cervelle 😜). Si tu en trouves plus, fais-toi plaisir 😅.

Les deux attitudes ci-dessus, confiance en soi et positivité, sont essentiellement une question de point de vue et de croyances.

Si je suis convaincu(e) d’être capable, alors j’ai confiance. De la même manière je peux décider de croire que le monde qui m’entoure est globalement positif. Je ne parle pas ici de ne voir que le positif, juste de ne pas l’oublier, noyé dans la masse des tracas quotidiens. Parce que nous habituer à voir le positif nous aide à prendre du recul sur le négatif. Cela nous permet aussi d’être moins souvent et moins violemment en proie au stress et donc de trouver plus facilement des solutions à nos tracas quotidiens.

C’est un choix (verre à moitié vide ou plein). Un entraînement aussi, notamment lorsque nous ne sommes pas habitués à croire en nous, ni à voir ce qu’il y a de positif et/ou de beau autour de nous.

Cette prescription n’a pas vocation à viser l’exploit !

Pas besoin de déplacer des montagnes pour être fier de soi. Juste te féliciter:
– d’avoir osé faire quelque chose qui t’angoisse un peu ou avec lequel tu n’es pas très à l’aise, ou toute chose que tu n’arrivais pas à faire avant
– d’avoir avancé sur des projets personnels qui te tiennent à cœur
– d’avoir apporté ton aide gratuitement à quelqu’un, ou n’importe quel acte de générosité envers autrui
– etc…..

De la même manière, pas besoin de gagner au loto pour voir du positif dans sa journée. Juste apprécier :
– d’avoir eu accès à une douche chaude (lutter contre les habitudes hédoniques notamment, face à tout ce que nous considérons comme « acquis »)
– d’avoir pu admirer des arbres en fleur ou écouter un oiseau qui chante (en profiter petit à petit pour stimuler la pleine conscience de l’instant présent)
– d’avoir eu la possibilité de passer un moment heureux avec des personnes qui te sont proches
– d’avoir bénéficié de la politesse et/ou du sourire d’une personne inconnue
– etc…

Voilà pour ces deux petits rituels du soir, de quelques minutes, afin de changer peu à peu ta vision de toi-même et de ton environnement. Personnellement j’aime bien faire les deux, mais ils sont tout à fait dissociables 😜.

Pourquoi écrire un journal améliore notre santé ? D’après le psychiatre Christophe André


Si cet article t’a plu, partage-le sur Pinterest ! Merci 😘

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l’image et de cliquer sur le logo Pinterest 👍.

« Sharing is caring » 😉

Tu n’as pas pinterest ? Partage-le quand même où tu veux, tu as l’embarras du choix parmi les logos verts 😅.

  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.