As-tu déjà eu l’impression d’être une éponge émotionnelle ? Cette sensation d’absorber les sentiments de tout le monde autour de toi ? Et de ne plus savoir les distinguer des tiens ? La fatigue émotionnelle qui s’ensuit ? La difficulté à te protéger ? Si oui, tu n’es pas seul(e) ! Beaucoup de gens très sensibles ressentent une forte empathie, parfois au point de se sentir submergés. J’ai écrit cet article dans le but de t’aider à mieux comprendre ton empathie et la réguler pour améliorer ta qualité de vie. 🌟

L’empathie cognitive, c’est la capacité de comprendre les perspectives et les émotions des autres sans nécessairement les ressentir toi-même. C’est la faculté de se mettre à la place de l’autre, de comprendre ou du moins imaginer ce qu’il ressent.

Imagine-toi en train de lire un livre et de comprendre les pensées du personnage sans vivre ses émotions. Plutôt pratique pour les discussions ou les débats où tu veux rester objectif(ve). Cela te permet également d’aider les autres sans y « laisser des plumes ».

L’empathie affective, quant à elle, c’est la capacité de ressentir les émotions des autres comme si c’étaient les tiennes. Par exemple, si ton ami(e) est triste, tu ressens cette tristesse avec lui/elle.

Cette empathie te donne de précieux indicateurs de la nature et de l’intensité des sentiments de l’autre. Ce qui peut t’aider à lui offrir du soutien émotionnel, mais aussi te submerger si tu te laisses trop envahir.

Il est ainsi nécessaire d’apprendre à te protéger (réduire notamment l’amplitude émotionnelle ressentie) pour que ton bien-être émotionnel ne dépende pas « trop » de celui des autres. En plus il sera plus facile d’aider quelqu’un qui va mal si tu ne vas pas aussi mal que lui.

image d'un homme qui montre de l'empathie envers un autre homme
  • Amélioration des relations : en comprenant et en ressentant les émotions des autres, tu peux créer des liens plus forts et plus profonds avec ceux qui t’entourent
  • Communication améliorée : l’empathie te permet de mieux communiquer. Car tu sais comment les autres se sentent (et pourquoi !) et tu peux adapter ton discours en conséquence. Cela nécessite également d’être capable de poser des limites saines et de communiquer tes besoins. L’auto-empathie est la base AVANT de pouvoir mettre à profit l’empathie envers l’autre.
  • Soutien émotionnel : tu es capable d’offrir un soutien authentique et précieux à ceux qui en ont besoin. Ce qui peut faire une énorme différence dans leur vie.
schéma illustrant les avantages de l'empathie

« L’empathie est l’une des compétences clés de l’intelligence émotionnelle, qui nous permet de naviguer dans nos relations avec plus de conscience et d’efficacité. »

Daniel Goleman (auteur du livre « l’intelligence émotionnelle« )

Mais pour cela encore faut-il apprendre à la gérer (la réguler pour la « modérer »). Ce qui te permettra de réduire la fatigue émotionnelle et tu retrouveras de l’énergie pour tes propres projets. Tu te sentiras aussi de plus en plus épanoui(e) et équilibré(e). Avec une meilleure santé mentale et une plus grande résilience émotionnelle.

  • Épuisement émotionnel : comme toujours les extrêmes ne sont jamais bons. Ressentir constamment et avec trop d’intensité les émotions des autres peut te laisser épuisé(e) et stressé(e).

  • Difficulté à poser des limites : par crainte de ressentir la tristesse de l’autre si tu dis non, tu peux te priver de le faire. Autrement dit te priver de la possibilité de respecter (et faire respecter) tes propres besoins. Ce qui peut mener à une surcharge émotionnelle.
image d'un homme qui est épuisé émotionnellement à cause d'un excès d'empathie
  • Vulnérabilité à la manipulation : certaines personnes pourraient exploiter ton empathie à des fins personnelles, te laissant blessé et utilisé
  • Prendre la responsabilité des émotions des autres : si tu es trop tourné vers l’autre, tu peux être amené à porter trop de poids sur tes épaules. Ce qui in fine peut saboter ta santé à toi et la relation. Pour aller plus loin sur ce point tu peux lire l’article juste en dessous 👇

Lire aussi : 2 pièges relationnels à éviter absolument

Lire aussi : comment éviter les personnes toxiques quand on est hypersensible ?

  • Ignorer son empathie : faire comme si de rien n’était peut conduire à un épuisement plus profond et à des problèmes de santé mentale.
  • Confondre empathie avec altruisme et compassion : l’altruisme est le désir de faire le bien de l’autre. La compassion est le désir de remédier à la souffrance de l’autre. L’empathie facilite l’altruisme et la compassion mais n’y mène pas forcément.
image d'une femme qui fait les tâches ménagères et prend soin de tout le monde sauf d'elle-même
  • Se laisser envahir : ne pas te protéger et en particulier poser de limites peut te faire perdre de vue tes propres besoins et désirs. Et à la longue te rendre malheureux

  • Négliger l’auto-soin : Oublier de prendre soin de toi-même en priorité peut rendre impossible de soutenir les autres efficacement. Petit rappel : l’auto-empathie est LA BASE !!

« L’empathie est l’effet que le sort des autres a sur soi tandis que que l’amour altruiste et la compassion sont tournés vers les autres »

Matthieu Ricard

Comprendre les différents aspects de l’empathie te permet de mieux naviguer dans tes interactions sociales. Mais aussi de prendre soin de toi-même tout en étant présent pour les autres.
Prêt(e) à apprendre comment appliquer ces connaissances dans ta vie quotidienne ? C’est ce que nous allons voir dans la prochaine partie ! 🚀

Clique ICI pour télécharger ton test pour te situer sur l’échelle de l’hypersensibilité (gratuit)

Avant de plonger dans les stratégies, il est essentiel de bien te connaître et de comprendre tes propres limites émotionnelles. Voici quelques étapes pour t’y préparer :

  • Connaissance de soi : prends le temps de réfléchir à ton fonctionnement, tes automatismes habituels de pensée, tes blessures, tes croyances, ce qui est important pour toi, tes propres émotions et ce qui les déclenche.

Si tu ressens le besoin et l’envie d’être accompagné(e) sur ce chemin de connaissance de soi, je propose un petit programme de coaching de 2 semaines sur la connaissance de soi, clique ici pour accéder à l’offre découverte connaissance de soi

  • Identifier et nommer tes émotions : apprends à reconnaître ce que tu ressens à tout moment et à écouter le message de ton émotion. Cela t’aidera à différencier tes émotions de celles des autres.

Lire aussi : 6 technique détaillées pour maîtriser ses émotions

Clique ici pour découvrir plus d’articles sur la gestion des émotions

  • Volonté de pratiquer des techniques de gestion émotionnelle : sois prêt(e) à essayer différentes méthodes pour voir ce qui fonctionne le mieux pour toi.
image d'un homme qui essaye plein de techniques de gestion émotionnelle
  • Prise de conscience : admets que tu es une personne empathique. C’est une force, pas une faiblesse ! 💪
    D’ailleurs toutes les forces ou qualités, poussées à l’extrême peuvent devenir des faiblesses ou défauts, donc comme toujours le but est de trouver un équilibre !
  • Accepter l’empathie : accepte ton empathie comme une partie intégrante de qui tu es. Cela te permettra de l’utiliser à ton avantage. Mais aussi d’apprendre à l’apprivoiser. Parce que l’acceptation est un préalable nécessaire au changement.
  • Pleine conscience : pratique la pleine conscience pour rester ancré dans le moment présent et mieux identifier tes propres émotions. Par exemple : où et comment l’émotion se manifeste-elle dans ton corps ? Si tu ne trouves peut-être n’est ce pas ton émotion mais elle de l’autre ? Pareil si tu n’arrives pas à « gérer » l’émotion (notamment que tu ne trouves pas de cause ni de message) c’est probablement que ce n’est pas la tienne.

Lire les articles sur la pleine conscience

image d'une femme qui utilise la visualisation pour se protéger des émotions de l'autre
  • Techniques de mise à distance : utilise des méthodes comme la visualisation ou la respiration profonde pour créer une barrière émotionnelle entre toi et les autres.
    Si l’autre te parle d’un sujet qui t’émeut particulièrement et/ou que tu ressens trop d’émotions en l’écoutant, tu peux penser à un souvenir joyeux ou à un moment à venir qui te met en joie.
    Juste pour ne pas te laisser complètement embarquer dans les émotions douloureuses de l’autre.
    Cela équivaut à lancer une ancre dans « ton monde à toi » pour ne pas te laisser aspirer intégralement dans le « monde de l’autre ».
    Ce qui ne t’empêche pas de continuer à l’écouter attentivement et avec empathie. Mais qui te permet de te protéger, pour être au contraire là au mieux pour lui (plus compliqué à faire si toi aussi tu en viens à te sentir mal).

Lire aussi : la cohérence cardiaque, une arme puissante contre le stress

  • Définir des limites claires : sois clair avec toi-même (déjà) et avec les autres (ensuite) sur ce que tu es prêt à accepter en termes d’échanges émotionnels.
    Si à un moment tu ne te sens pas d’accueillir la réalité de l’autre tu as le droit de le lui dire. Quitte à lui proposer de l’écouter plus tard quand tu seras plus disponible émotionnellement pour lui. Ecouter l’autre alors que tu n’es pas disponible pour lui ce n’est ni lui rendre service à lui et surtout ni te rendre service à toi.
image d'une personne qui pose ses limites
  • Utiliser des affirmations positives : renforce tes limites en te répétant des affirmations positives, comme
    • « Je mérite de préserver mon énergie émotionnelle.« 
    • « Dire non à l’autre c’est dire oui à mes besoins » / « je ne dis pas non contre l’autre mais pour moi« 
    • « Je ne suis pas responsable des émotions de l’autre » (cf paragraphe sur les inconvénients de l’hyper-empathie)
    • etc….

Lire aussi : la Communication NonViolente ou CNV

  • Activités relaxantes : intègre des activités comme la méditation, le yoga, un art (celui que tu veux) ou la marche en nature dans ta routine pour te détendre.
    Parce que plus tu seras stressé et plus il te sera facile d’absorber malgré toi les émotions des autres.
    En effet le stress peut vraiment te fatiguer voir t’empêcher de dormir (ce qui te fatigue encore plus). Il devient alors plus difficile de gérer tes pensées et émotions. Donc également de faire la part des choses entre tes émotions et celles de l’autre.
    Et puis si c’est déjà « compliqué émotionnellement » en toi et que l’autre vient en rajouter une couche avec ses propres émotions, ça risque de faire effet boule de neige !
illustration d'activités relaxantes pour se détendre
  • Techniques de relaxation : la respiration profonde et la visualisation sont aussi efficaces pour te protéger (cf précédemment) que pour te calmer en cas de surcharge émotionnelle.

Lire aussi : 9 moyens de réguler son stress

Lire aussi : comment réussir à dormir, guide complet pour un sommeil réparateur

L’empathie, surtout lorsqu’elle est intense, peut être à la fois une bénédiction et un défi. En comprenant et en gérant ton hyper-empathie, tu peux transformer cette sensibilité en une véritable force. Nous avons donc abordé dans cet article pourquoi il est crucial de gérer ton empathie, les différents types d’empathie, ainsi que des stratégies concrètes pour vivre sereinement avec une forte empathie.

Prends le temps de réfléchir à ta propre situation et aux stratégies qui pourraient le mieux te convenir.

Rappelle-toi que prendre soin de toi-même n’est pas égoïste,
c’est au contraire une nécessité pour pouvoir continuer à offrir le meilleur soutien possible aux autres.

Si tu as la moindre question je t’encourage à la poser en commentaire de cet article. N’hésite pas à raconter également en commentaire comment tu vis ton empathie et quelles stratégies tu utilises pour la gérer.
Enfin partage cet article avec des amis qui en auraient besoin et de ton côté n’hésite pas à explorer les autres articles et ressources que je propose pour t’aider dans ton parcours 💕.

Ensemble, faisons de notre empathie une force pour un monde plus compréhensif et bienveillant ! 🌟😊

Sensiblement

Lauren

L’empathie est une des thématiques abordées dans ce petit livre très agréable à lire. Je me suis inspirée du résumé de Matthieu Ricard sur le sujet pour écrire la partie « définition et types d’empathie ». Plein de notions de développement personnel et de la vie en général sont abordées dans l’abécédaire de la sagesse à travers 3 styles d’écriture qui se complètent bien. Avec également des conseils très précieux à mettre en application au quotidien.

Lien du livre

livre abécédaire de la sagesse
épingle pinterest comment vivre avec sa forte empathie

Si cet article pour aider à maîtriser ses émotions t’a plu, partage-le sur Pinterest ! Merci 😘

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l’image et de cliquer sur le logo Pinterest. « Sharing is caring« 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.