Ah les mauvaises habitudes ! On les traîne comme des boulets attachés à nos pieds. Elles sont souvent là depuis longtemps et le témoin de quelque chose de plus profond. Avec de la persévérance on peut petit à petit en venir à bout. En voici 4 que je te propose de « surveiller » et peu à peu éliminer pour bien démarrer la nouvelle année.

S’excuser « sans raison »

« Pardon« , « je m’excuse« , « je suis désolé« , autant de mots qui peuvent être très difficiles à dire lorsqu’on s’est réellement trompé. Parce que ça sous-entend de reconnaître son erreur, donc son imperfection. Il peut alors nous arriver de « faire l’anguille », autrement dit chercher des excuses, se justifier ou remettre la faute sur les autres. Tout simplement parce que la vérité est trop difficile à affronter et à admettre.

À l’inverse lorsque la peur de ne pas être accepté ou aimé ou la peur du rejet est trop présente, on peut être tenté de s’excuser « pour un rien ». Même lorsque nous n’y sommes pour rien. Juste pour s’assurer que l’autre nous apprécie malgré nos failles et nos limites.

Voici quelques exemples de choses pour lesquelles nous n’avons techniquement pas besoin de nous excuser :

Dès que tu t’apprêtes à dire « pardon« , « je m’excuse » ou « je suis désolé« , je t’invite donc à te demander la raison profonde pour laquelle tu t’excuses.
Autrement dit, demande-toi si tu as de bonnes raisons de t’excuser.

De la même manière je t’invite également à appliquer la même prudence avec les justifications. Avant de te justifier, demande-toi si tu as de bonnes raisons de le faire….

Lire aussi : Pourquoi se justifier revient à se faire du mal et comment arrêter ?

Avoir un état d’esprit statique

Toujours penser à ce qui nous manque et qu’on aimerait avoir ou qu’on aimerait être, à ce qui ne va pas, ou pas comme on voudrait, à ce qui sera mieux plus tard, à ce qui n’est pas assez bien et/ou ne s’est pas bien passé, etc… ne nous rend pas heureux.

Rester bloqué dans ses préjugés et croyances limitantes sur soi et le monde non plus. Ne jamais remettre en question ce que l’on croit savoir encore moins. C’est pourquoi il est essentiel d’être attentif.ve à sa façon de penser et aux histoires qu’on se raconte à soi-même, pour pouvoir s’apaiser et grandir chaque jour un peu plus.

Exemples de croyances limitantes : « C’est trop dur, je n’y arriverai jamais. », « Je ne suis pas assez doué pour réussir. », « Cette personne ne m’aimera jamais parce que je ne suis pas assez beau. »,…
Il y a aussi celles qui nous amènent à croire que seule la réussite nous autorise à prendre du temps pour nous et à être heureux. Ou encore celles sur l’argent comme « tous les riches sont des cons (qui volent les autres)« . Ou celles qui nous amènent à croire que nous devons être capable de tout endurer pour être méritant.e, que montrer ses émotions ou pleurer est un signe de faiblesse, ou que le jugement des autres est automatiquement meilleur que le notre.

Lire aussi : Comment mes croyances limitantes me font-elles souffrir ?

Voici quelques idées de changement d’état d’esprit.

Méfie-toi de ce que tu crois savoir, car souvent ton cerveau te trompe !

Lire aussi : Les biais cognitifs, méfie-toi de ton cerveau !

Je t’invite donc, lorsque tu es intimement convaincu.e de quelque chose, à te demander d’où vient cette conviction.
Est-elle héritée de tes parents ? De la société ? As-tu des preuves tangibles ? Qu’est-ce que ça t’apporte de croire à cela ?

S’auto-saboter

L’estime de soi est la clé du bonheur. Beaucoup de tes souffrances découlent de là et de cette tendance que tu as peut-être à t’auto-saboter (voir le schéma ci-dessous).

mauvaises habitudes : auto sabotage

Ainsi que l’auto-dévalorisation (qui en plus rajoute du stress), le doute excessif de soi, etc, autant d’habitudes qui participent à s’aimer et se repecter de moins en moins.

Tu trouveras une liste plus complète de toutes les manifestations d’une mauvaise estime des soi dans cet article : Qu’est-ce que l’estime de soi ?

De base, notre cerveau nous trompe (voir ci-dessus l’article sur les biais cognitifs). Notre ego (ou la partie boiteuse de l’estime de soi) encourage souvent notre cerveau à nous tromper encore plus. Bien souvent notre ego pense nous protéger, alors qu’en réalité il nous met des bâtons dans les roues.

Pour éviter cela, il s’agit de commencer par apprendre à te connaître, t’accepter et t’aimer tel.le que tu es.

Je t’invite à te parler comme tu parlerais à ton meilleur ami.
Sois ton propre coach, doux, bienveillant, patient et proactif.

Se négliger

Qui n’a jamais culpabilisé parce qu’il prenait du temps pour lui ? On se dit qu’on a mieux à faire, plus urgent, plus important, qu’on méritera le repos une fois qu’on aura bien avancé tout le reste. Mais comment prendre soin de tout le reste si on ne prend pas soin de soi ? Et comment prendre du plaisir à la tâche ? Or la vie est courte, autant la vivre autant que possible dans la joie, non ?

Contrairement à ce que notre supposée « bonne » conscience veut parfois nous faire croire, prendre du temps pour nous est loin d’être superflu.

Prendre soin de soi, de sa santé physique et mentale, est en réalité une priorité. C’est à la fois urgent et important. Car une fois qu’on se sent bien avec soi, on peut se sentir bien avec les autres et prendre correctement soin d’eux (sans se négliger au passage).

bonnes habitudes : prendre soin de soi

Je t’invite, chaque jour autant que possible, à t’accorder des moments de qualité rien que pour toi.
Pour t’apaiser, te ressourcer, et nourrir ton esprit. Pour faire des activités qui te plaisent et te font du bien.

Lire aussi : Programme Eclosion pour les hypersensibles pragmatiques qui veulent maîtriser efficacement leurs pensées pour vivre sereinement leur hypersensibilité et se faire durablement une place auprès des autres.

Trop s'excuser, avoir un état d'esprit statique, ne pas s'estimer suffisamment ni prendre soin de soi : des habitudes anti bien-être.

Si cet article t’a plu, épingle-le sur Pinterest !

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l’image et de cliquer sur le logo Pinterest.
Comme cela tu pourras y revenir facilement !
« Sharing is caring » 😘

  • 11
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.