Le problème des croyances limitantes est qu’elles privent de toute évolution vers plus de bien-être au quotidien. Elles peuvent concerner soi-même, des proches, des catégories de personnes, des cultures, la société, etc…..et en particulier ici : le coaching de vie sur l’estime de soi. Dans cet article je te présente 3 croyances limitantes que j’ai déjà croisées, empêchant des personnes qui en auraient pourtant grand besoin de faire appel au coaching de vie sur leur estime d’elles-mêmes.

« Le coaching sur l’estime de soi se prépare en amont »

Je veux faire un travail avant sur moi pour être prête pour le travail sur l’estime de moi.

À partir du moment où ça ne va pas, c’est qu’on est prêt !!

C’est justement le travail sur l’estime de soi qui permet d’aller mieux, de se sentir mieux, plus en confiance et en paix avec soi.

Sinon c’est comme dire “je vais passer ce concours puis je me lancerai ensuite dans un stage pour préparer ce concours”, tu vois le problème ? 😉 Ou encore j’attends d’aller mieux pour aller voir le médecin.

Tu ne te sens pas à la hauteur pour un travail accompagné sur ton estime de toi-même ? C’est parfait ! C’est normal, c’est justement parce que tu n’as pas suffisamment confiance en toi (une des composantes de l’estime de soi). Donc la solution pour te sentir prêt à t’adapter face à l’inconnu c’est justement ce coaching.

J’ai donc une bonne nouvelle : de base quelque soit ton état tu es forcément prêt à partir du moment où tu es en souffrance. Le but n’est pas de faire de toi un sur-homme ou une sur-femme, juste de te sentir mieux au quotidien. Plus en paix avec toi et les autres. Donc pas d’objectif de foufou.

Pas non plus de prérequis nécessaire !!!

Lire aussi : qu’est-ce que l’estime de soi ?

Lire aussi : Dev perso, a-t-on vraiment besoin de changer ?

« Le coaching est une thérapie »

J’ai besoin de temps pour me recentrer sur moi avant de penser à suivre une thérapie

Le développement personnel n’est pas une thérapie ! Pour que ce soit plus clair, voici la différence entre un suivi avec un psychologue et un suivi avec un coach de vie (tableau validé par une psychologue 😉 ) :

De mon côté en tant que coach de vie, je propose des outils précis et concrets pour un travail de fond sur l’estime de soi + des outils adaptés à chaque personne que j’accompagne.

C’est le coaché qui met en application tout seul les exercices que je lui propose et il me tient au courant de son avancement, puis on ajuste les outils / exercices au fur et à mesure des séances

.

Enfin comment se recentrer sur soi si on ne sait pas comment s’y prendre ? Si on ne dispose pas des outils adéquats ? (adaptés à ses propres problématiques)

Lire aussi : ai-je besoin d’un mentor ?

« Les anti-dépresseurs empêchent le « bon fonctionnement » du coaching »

Je préférerais être vraiment stabilisée et sans médicaments.

C’est justement le travail sur l’estime de soi qui permet de stabiliser son état émotionnel. En plus de limiter le risque de retomber en dépression !!

Encore une fois penser comme cela enferme dans un cercle vicieux qui empêche d’aller mieux : on attend un état spécifique pour se lancer dans le coaching or c’est justement le coaching qui permettrait d’atteindre cet état

Les médicaments (antidépresseurs) n’empêchent pas non plus le coaching. Je propose des outils, que les coachés peuvent utiliser d’abord sous antidépresseur (premier pallier plus facile) et ensuite sans médicament (pallier suivant éventuellement un peu plus difficile).

C’est au contraire très bien puisque ça permet une graduation de la difficulté pour un certain nombre de personnes !

Ainsi comme dans le cas d’une thérapie, les médicaments (type anti-dépresseurs) sont simplement une béquille. Ils ne font jamais « le travail à la place » de la personne qui les utilise. Et ne coupent pas non plus l’accès à son monde intérieur.

Lire aussi : le piège n*1 des livres de dev perso

Sensiblement

Lauren

Tu as aimé cet article et tu penses qu’il va t’aider ?
Merci de le partager sur ton réseau social préféré pour aider encore plus de personnes !

As-tu déjà visionné ma conférence gratuite >>> Conte pour hypersensible : comment faire de ton hypersensibilité une force ? <<<

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.