Pour le premier article de ce genre, voici les témoignages de deux hommes. C’est un hasard, ce sont les deux premières personnes qui ont accepté de se prêter au jeu 😉🙏. Mais c’est une bonne chose. Parce que la « sensibilité » est souvent plus associée aux femmes. Or les hypersensibles peuvent aussi être des hommes !

Merci à eux d’avoir accepté d’ouvrir leur cœur pour nous partager une partie de leur histoire. Chaque hypersensibilité est différente. À travers ces témoignages tu pourras mettre un pied dans le « monde de la forte sensibilité« .
Peut-être même que, sans être « hypersensible » (HS), tu pourras te reconnaître dans certains points. Après tout, on a tous une certaine sensibilité, à différents degrés. Même les hypersensibles sont tous différents, par contre ils ont tous une sensibilité « supérieure à la moyenne ». Et des traits que l’on retrouve généralement chez la plupart d’entre eux.

Pour qui ?

Si tu es toi-même HS, alors tu verras que tu es loin d’être seul(e). Même si tu le savais déjà, c’est toujours agréable de se le rappeler et de lire ces précieux témoignages 😉.
Si tu n’es pas aussi sensible mais que tu côtoies des personnes très sensibles alors j’espère que ces témoignages t’aideront à mieux les comprendre.
N’oublions pas que l’effort de compréhension, avant le jugement, doit toujours aller dans les deux sens. Et pour pouvoir mieux se comprendre rien de tel que la communication….en se rappelant que chacun a sa propre carte du monde.

Philippe, qui s’investit à 200% dans tout ce qu’il fait

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Philippe, j’ai 47 ans, papa de deux enfants merveilleux en garde alternée. Je suis DRH la journée et musicien le soir et le weekend, quand le temps me le permet. C’est une de mes grandes passions avec le sport.

Depuis combien de temps sais-tu que tu es hypersensible ? Comment t’en es-tu rendu compte ?

Je me suis toujours senti différent, depuis l’enfance. Cette impression de ne pas faire partie de ce monde, de ne pas le comprendre, ni les hommes et sa complexité, ni la société et ses règles, ses codes que je perçois comme toxique. A l’âge adulte je me pensais hyperactif, toujours en mouvement, toujours besoin de m’occuper l’esprit. Puis un jour, il y a peu près deux ans, juste après ma séparation, une de mes très bonnes amies m’a dit « mais tu es hypersensible ». Et elle m’a initié, instruit sur l’univers de l’hypersensibilité. Ca a été comme un soulagement. Enfin je pouvais mettre un mot sur ce que j’étais. Non je n’étais pas fou, j’ai juste en moi cette faculté a ressentir beaucoup plus de choses que la moyenne.

Comment se manifeste cette forte sensibilité au quotidien ?

Je vais prendre un exemple simple. Un jour je me baladais avec un très bon ami à moi. Pendant cette ballade il m’annonce que depuis 1 an il essaie avec sa femme d’avoir un enfant et depuis quelques jours et après une batterie d’examens, ils apprennent qu’il est stérile. Une vague m’a submergé et j’avais mal pour lui au point de me sentir coupable d’être moi même papa. Ca m’a pris au moins 10 minutes pour que je me raisonne et que je me défasse de ce sentiment de culpabilité. Je suis également un passionné qui s’investit toujours à 200% dans ce qu’il fait.

Es-tu parvenu à accepter ton hypersensibilité ? Si oui comment ?

Oui je l’ai accepté et je travaille dessus tous les jours. Maintenant que j’en ai conscience c’est plus facile.

En quoi penses-tu que ton hypersensibilité soit une difficulté ? pour toi ? pour ton entourage ?

La difficulté, dans mon cas, réside dans le fait d’arriver à gérer mes émotions négatives. Ca m’arrive dessus comme une vague et je me débat afin de sortir la tête de l’eau. Souvent je me rend compte que ce n’est pas si grave au final et que j’ai eu un pic de stress pour pas grand chose. De plus, j’ai le cerveau qui n’arrive pas à s’arrêter et c’est épuisant. Il est toujours en ébullition. Je me dis souvent « quand ce problème là sera résolu, je pourrais enfin respirer » et je m’aperçois qu’une fois le problème résolu, un autre caché dans mon cerveau vient occuper l’espace libre. Je ne sais pas faire les choses à moitié, je suis toujours surinvestit dans ce que je fais. C’est lourd parfois car je me mets une pression tout seul.

Mon entourage connaît ma sensibilité et je pense que ça ne leur pose pas trop de problème. Il me voit miné, et sait que je dois relativiser.

En quoi est-ce un atout ? pour toi ? pour ton entourage ?

C’est un gros atout par rapport à mon métier et mes passions car je comprends les interactions entre les hommes comme personne. Je vis les choses positives avec beaucoup plus d’intensité aussi et je m’en suis rendu compte récemment aussi. Pour mon entourage, je suis source de conseil, surtout dans les relations sociales. C’est flatteur.

Quel(s) conseil(s) pourrais-tu donner à une autre personne hypersensible ?

L’hypersensibilité peut prendre différentes formes. Je pense qu’il faut déjà comprendre ce qui est de l’hypersensibilité et ce qui est de sa propre personnalité. Ensuite je pense qu’il ne faut pas avoir peur d’observer ceux qui ne le sont pas et se comparer, juste pour comprendre comment les autres se protègent, comment ils relativisent voir même comment ils s’en foutent de tout (rires). C’est important de s’inspirer des autres, ils réussissent ou échouent comme nous mais ne sont pas autant affectés.

Et à une personne qui ne l’est pas mais côtoie un ou plusieurs hypersensible(s)?

Pour les personnes qui côtoient des HS, je leurs conseillerais de nous considérer comme des formules 1. Non pas que nous soyons meilleur que les autres mais c’est juste que nous avons besoin de plus de soins. On ne fait pas 15000km sans passer au garage, on a besoin de plus d’entretien (pour moi par exemple j’ai besoin de faire 3 à 4 séances de sport par semaine et de la musique pour mon équilibre). Aussi on a besoin de beaux projets, de personnes avec de belles valeurs, de construire un monde meilleur, de donner du sens à notre existence. On a besoin de solitude parfois. De moments ou on purge notre mémoire vive.

Enfin bref, une mécanique un peu pointue, mais quand on sait régler ces moteurs c’est magnifique.

As-tu autre chose à ajouter ?

Aujourd’hui j’ai le sentiment d’avoir un super pouvoir. J’ai juste besoin de réussir à le dompter pour être plus heureux ou peut-être, être heureux plus souvent. Le chemin est long, difficile et puis parfois c’est passionnant, grisant, puissant, exaltant !

Grégory, pour qui l’acceptation est la clé

Peux-tu te présenter ?

Je suis Grégory, 43 ans en pleine reconversion professionnelle. Papa de deux garçons de, respectivement, 15 et 11 ans. Je vis à Nantes.

Depuis combien de temps sais-tu que tu es hypersensible ? Comment t’en es-tu rendu compte ?

J’ai ressenti mon hypersensibilité depuis ma plus tendre enfance. Je réagissais de façon extrême parfois à certaines situations. Elle s’est confirmée il y a 6 ans lorsque j’ai été détecté personnalité atypique ou haut potentiel intellectuel.

Quelle différence y a-t-il entre haut potentiel intellectuel et hypersensibilité ?

Le haut potentiel est juste un déséquilibre de la psyché. Un ennui rapide, une facilité à comprendre mais une complexité vue dans toutes les choses qui pourraient paraître simple au quotidien pour le plus grand nombre. J’ai toujours tout démonté pour comprendre… Ce qui m’a soulagé dans la découverte de toutes ces caractéristiques était de comprendre mon fonctionnement et d’avoir pu admettre que je n’étais pas fou.

Comment se manifeste cette forte sensibilité au quotidien ?

Au quotidien, cela se traduisait, parce-que moins maintenant, par des crises de larmes, des colères, des réactions cutanées et j’en passe. Aujourd’hui et avec quelques années de travail en développement personnel, psychanalyse, hypnose, je sens mes émotions se présenter et cela me permet de les accepter et de prendre le temps de les laisser passer.

Es-tu parvenu à accepter ton hypersensibilité ? Si oui comment ?

Je pense avoir toujours accepté mon hypersensibilité. Au fond de moi, ce qui est le plus difficile à accepter sont les remarques ou comportements extérieurs finalement. Mon hypersensibilité m’a empêché durant une longue période de prendre des décisions par moi même et pour moi même, de communiquer avec le monde extérieur, j’y inclus ma famille évidemment, qui était devenue toxique pour moi et avec laquelle j’ai du rompre durant 3 années.

En quoi penses-tu que ton hypersensibilité soit une difficulté ? un atout ?

Je reprends tranquillement contact et affirme aujourd’hui ma personnalité. Ainsi je pense que mon hypersensibilité, allouée à d’autres traits « hyper », sont des atouts dans ma vie et elle m’aide à avancer sereinement avec mon cœur qui est devenu ma raison.

Quel(s) conseil(s) pourrais-tu donner à une autre personne hypersensible ? et à une personne non hypersensible ?

Le seul conseil que je me permettrais de donner, à tous sans distinction aucune est de chercher à s’accepter soi tel que l’on est, peu importe les moyens pour y accéder.

S’accepter les uns les autres avec nos différences et cultiver ces différences.

Des conseils de lecture sur le sujet ?

J’ai aimé les livres comme l’Alchimiste de Paolo Coelho, De l’âme de François Cheng, Cessez d’être gentil soyez vrai de Thomas d’Ansembourg, Le miracle Spinoza de Frédéric Lenoir, par exemple.


Ces témoignages t’ont parlé et tu veux plus te renseigner sur la notion d’hypersensibilité ?
Voici deux articles : Comment savoir si je suis hypersensible ? et 5 clés pour mieux vivre son hypersensibilité.

NB: Tu es toi-même hypersensible, tu galères seul(e) dans ton coin avec ton mental qui ne s’arrête jamais, tes émotions autant à fleur de peau que toutes tes sensations ? Tu te sens seul(e) et en décalage, incompris(e) et parfois même tu ne te comprends pas toi-même ? Tu aimerais gagner en confiance et en sérénité mais aussi apprendre à t’aimer ? Alors je te conseille de jeter un œil par ici.

👇 Si tu souhaites commenter et/ou partager un témoignage à ton tour, tu peux le faire en bas de cet article 😘 ! 👇
Ou bien me contacter directement 😉.

témoignages de deux hommes hypersensibles

Si cet article sur les témoignages de deux hommes hypersensibles t’a plu, partage-le sur Pinterest ! Merci 😘

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l’image et de cliquer sur le logo Pinterest 👍.

« Sharing is caring » 😉

Tu n’as pas pinterest ? Partage-le quand même où tu veux, tu as l’embarras du choix parmi les logos verts 😅. Merci 🙏!

  • 21
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.