Qui étaient les toltèques ?

Les toltèques ou « maîtres bâtisseurs » étaient un peuple ayant vécu autour de 1000 ans après JC au Mexique. Ils avaient une religion de type chamanique.
Dans les légendes locales, ils sont sensés être à l’origine de toute civilisation. Les Aztèques, pour montrer leur dominance, se sont donc prétendus leurs descendants 😎.
L’auteur, Miguel Ruiz, avait un grand père chaman toltèque. Il publie en 1997 le livre : « les 4 accords toltèques ». Ce livre s’inspire donc de nombreux concepts chamaniques dont on peut appliquer les métaphores (rêve, sort, magie noire…) encore aujourd’hui à notre « société moderne occidentale ».

livre les 4 accords toltèques

Les 4 accords toltèques en détail

Ces 4 accords toltèques sont des règles de vie à appliquer pour accéder à plus de sérénité et de paix intérieure. Les voici :

  • 🌞 que votre parole soit impeccable
  • 🌞 quoi qu’il arrive autour de vous, n’en faites pas une affaire personnelle
  • 🌞 ne faites pas de supposition
  • 🌞 faites toujours de votre mieux (ni plus, ni moins)

1er Accord toltèque : que votre parole soit impeccable

Il est considéré comme le plus important et le plus difficile à appliquer. Personnellement je trouve que les suivants ne sont pas toujours plus faciles à tenir, même le dernier…..vous allez voir 😉.

Commençons par définir « parole » et « impeccable ».

  • La parole permet, selon les toltèques, d’exprimer notre pouvoir créateur. Elle peut être utilisée pour « faire le bien », ou le mal et elle se transforme alors en «magie noire ».  
la parole et les 4 accords toltèques
  • Les mots sont considérés comme des sorts tellement il sont importants. Un seul mot peut changer d’une seule à des milliers de vie(s).
    On accepte de s’approprier les sorts que l’on nous jette si on est d’accord avec l’opinion qu’ils véhiculent. Les toltèques considèrent l’esprit humain comme une terre fertile dans laquelle des graines (les sorts) sont semées, parce qu’on donne notre accord. Ces graines vont croître avec le temps. Concernant la « magie noire », il faut bien se souvenir qu’on ne peut recevoir une pensée négative que si notre esprit y est ouvert !
  • « Impeccable »  signifie « sans pêché ».  Un pêché étant un acte que l’on commet contre soi-même (exemple : se juger ou se critiquer pour n’importe quoi, au lieu d’assumer la responsabilité de nos actions).
    Une personne impeccable ne se rejette pas, elle s’aime et sera donc aussi impeccable avec les autres.
    Inversement les gens à faibles estime d’eux-même, qui ne s’aiment pas assez, auront bien du mal à être impeccable avec eux, donc aussi avec les autres.

La pire forme de magie noire : la médisance

Selon les toltèques, la pire forme de « magie noire » est la médisance. Malheureusement elle est souvent une des principales formes de communication de la société.
Les comparaisons nous rassurent souvent : on se sent mieux quand on voit quelqu’un se sentir aussi mal que soi.

Hacker, Attaque, Masque, Internet, Anonyme, Binaires, les 4 accords toltèques

En comparant l’esprit humain à un ordinateur, les rumeurs deviennent même l’équivalent d’un virus informatique ! Lorsque quelqu’un nous fait part d’une rumeur, il introduit un virus dans notre esprit…et sa propagation peut être rapide parce qu’il est très contagieux 😉.

Parfois nous allons même jusqu’à répandre volontairement ce virus pour conforter notre opinion, montrer que nous avons raison.

2e accord toltèque : quoi qu’il arrive autour de vous, n’en faites pas une affaire personnelle

Selon les toltèques, chacun de nous vit dans son propre « rêve » .
Notre rêve est un peu le film de notre vie, dont nous sommes à la fois le réalisateur et l’acteur principal. Il est constitué par l’ensemble des accords que nous avons passés au cours de notre vie, que ce soit avec nous même ou notre entourage.

Yashica, Filtre, Appareil Photo, Vintage, Photographie, les 4 accords toltèques

Notre rêve constitue notre filtre perceptuel du monde qui nous entoure, basé sur nos croyances (incluant préjugés et certitudes).

Lorsqu’une personne s’adresse à nous, bien nous rappeler qu’elle est dans son propre « rêve ». Elle voit la réalité, SA réalité, à travers son filtre perceptuel.
Son rêve conditionne ainsi ses paroles. Plus encore que ce que nous pouvons dire, faire ou être. Ce qu’elle dit dépend de qui elle est, et de son état d’esprit du moment (et parfois c’est pas gai 😄).

Feu, Fond, Flamme, Noir, Chaud, Blazing, Enfer, Brûler

Lorsque nous donnons notre accord à ce qui nous est dit, nous en faisons une affaire personnelle.

Le poison du mauvais sort s’infiltre alors en nous, et, comme disent les toltèques, nous nous faisons piéger en « enfer » !

Il est vrai qu’en tant que grande hypersensible, je suis d’accord avec cette métaphore : lorsque nous prenons tout ce qu’on nous dit personnellement, nous vivons un enfer (et les autres aussi d’ailleurs 😅).

Or c’est notre ego qui nous piège dans cet enfer : nous partons du principe que tout ce qui nous arrive nous concerne, que les gens prononcent leurs paroles « contre nous ». Alors qu’en réalité ils les prononcent « pour eux ». C’est d’ailleurs un principe de base de la CNV (Communication Non Violente) : tout ce que font les gens, tout le temps, c’est pour nourrir leurs besoins. Une question intéressante à se poser lors des interactions avec les autres est donc : quel besoin de cette personne se cache derrière ses actes et/ou paroles ?

3e accord toltèque : ne faites pas de supposition

Faire des suppositions, c’est prêter des intentions à autrui.

Pourquoi en faisons-nous? Parce que nous avons besoin de tout expliquer et comprendre pour nous rassurer. Peu importe que la réponse trouvée soit correcte ou non, le simple fait d’en trouver une nous rassure.

Pourquoi est-ce néfaste ? Parce qu’ensuite nous croyons très fermement que notre supposition est la vérité. Alors que très souvent nous interprétons de travers les raisons d’agir de l’autre. Parce que nous les interprétons à travers notre propre rêve, donc avec notre propre filtre de la réalité. Qu’à cela ne tienne : nous en faisons une affaire personnelle. Point de départ pour notre « session médisance » 😉.

communication entre deux personnes

💡 La solution ? Poser des questions !
Qui de mieux pour expliciter ses intentions que la personne concernée ?

La supposition la plus importante que, nous humains, faisons :
tout le monde voit la vie comme nous la voyons

Eh non! Chacun de nous est dans son propre rêve, avec ses propres accords. Donc ses propres croyances et filtres perceptuels. Ainsi il est important de toujours formuler nos besoins dans une relation, plutôt que de supposer que l’autre sait ce que nous voulons « parce qu’il nous aime ».

4e accord toltèque : faites toujours de votre mieux (ni plus ni moins)

Chose intéressante quand, comme moi, on est perfectionniste : le mieux peut varier ! Selon l’état de fatigue, les circonstances diverses… notre mieux sera à un niveau différent.

Les avantages à faire de son mieux ?

  • ✅ En agissant de notre mieux, nous serons heureux, parce que ça nous fait plaisir d’agir et que nous n’attendons pas de récompense.
  • ✅ En faisant de notre mieux, nous ne pouvons pas nous juger et donc ni ressentir culpabilité ni honte.

Mais pour cela il faut vraiment faire de notre mieux, ni plus (ou nous nous épuisons et devenons contre-productif donc frustré etc…), ni moins (ou la culpabilité s’en mêle!).

Personne, Humain, La Joie, Sunset, Sun, Orange

Enfin c’est grâce à ce dernier accord que nous transformons les 3 premiers accords en habitudes solidement ancrées en nous.

Je trouve qu’il permet aussi de « lâcher du lest ». Parce que mine de rien, ce n’est clairement pas facile de tout appliquer, du moins lorsque nous n’y sommes pas habitués. Notamment quand notre manque d’estime de nous-mêmes a laissé place à un ego bien trop envahissant.
C’est un travail de longue haleine avec ses hauts et ses bas. Alors dans ce voyage merveilleux mais difficile, il est toujours bon de se dire « je n’y suis pas encore, mais j’ai fait de mon mieux ».
Histoire de rabattre le caquet à ce satané juge intérieur !

Le mot de la fin….

Personnellement, j’ai rajouté le livre « les 4 accords toltèques » à la liste des sources d’inspirations que je relis souvent.
J’ai même acheté le livre audio que je m’écoute régulièrement dans les transports en communs (oui je suis une grande fan 😅).
À chaque fois, j’essaie d’appréhender ces accords en lien avec mes expériences du jour. C’est généralement très instructif 😉.

Bon lecture 📚 ou écoute ️🎧 et bonne pratique 🙏!


Si cet article t’a plu, partage-le sur Pinterest ! Merci 😘

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l’image et de cliquer sur le logo Pinterest 👍.

« Sharing is caring » 😉

Tu n’as pas pinterest ? Partage-le quand même où tu veux, tu as l’embarras du choix parmi les logos verts 😅.

  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Replies to “Les 4 accords toltèques”

  • Merci de partager avec autand de finesse et de générosité vos expériences de vie et de lecture, et ce que vous en avez tiré. Je vais me procurer au plus vite ces « quatre accords toltèques ». (Justement’ j’ai reçu dernièrement un lien pour commander des livres sur le regroupement de petits libraires malgré le confinement…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.