« La joie est en tout, il faut savoir l’extraire »

Cette citation de Confucius nous rappelle que le bonheur n’est pas aussi loin qu’on se l’imagine. La joie se cache dans la façon dont nous interprétons les événements.

Exemple :

  • « Fait ch*** il pleut encore je ne peux pas faire ce que je voulais » n’aura pas le même impact sur soi que « hum la terre va être hydratée, j’aime l’odeur de la pluie, j’en profite pour travailler la pleine conscience en étant attentive au son des gouttes qui tombent sur le velux »
  • « je dois faire ceci, ceci et cela pour le boulot, viiiite » n’aura pas le même impact que « parmi tout ce que j’ai à faire je prends plaisir dans ceci et cela« 
  • « déjà dimanche soi, le we est passé trop vite, j’ai pas envie d’y retourner demain » n’aura pas le même impact que « ‘tiens, comment puis-je faire de mon dimanche soir une soirée magique ?« 

Tout est une question de perception, après tout :

« L’optimiste pense qu’une nuit est entourée de deux jours, le pessimiste pense qu’un jour est entouré de deux nuits« 

Francis Picabia

ou encore :

Quand un homme dit « je suis heureux », il veut dire bonnement : « j’ai des ennuis qui ne m’atteignent pas »

Jules Renard

Attention aux apparences ! On a beau le savoir, ça ne fait jamais de mal de rappeler qu’on a tous nos problèmes. Même ceux qui semblent les plus heureux du monde. La différence se tient dans notre façon de gérer ces problèmes. Dans la façon dont nous réagissons par rapport à eux et la place que nous leur accordons dans notre quotidien et dans nos pensées.

Un bon moyen pour laisser leur juste place à nos problèmes ? Pour qu’ils ne nous empêchent pas de vivre ? La méditation de pleine conscience !

Lire aussi : qu’est-ce que la méditation de pleine conscience et comment la pratiquer ?

« Le bonheur ne consiste pas à acquérir mais à ne rien désirer »

« car il consiste à être libre » (Épictète). Reconnaissons que la quête matérielle a ses travers. Notamment celui de vouloir toujours plus, de n’être jamais totalement satisfait et surtout de placer notre bonheur à l’extérieur de nous-même.

Sitôt un appareil électronique acheté, un autre encore mieux est en vente. Un article de déco acheté ? On en croise un encore plus joli dans un autre magasin. Avec toujours cette impression plus ou moins consciente que notre vie sera légèrement (ou carrément) mieux une fois l’objet désiré en notre possession. Puis on s’habitue, on banalise, on considère comme acquis au lieu de se féliciter chaque jour de ce que nous avons. Combien de temps après l’avoir obtenu t’émerveilles-tu du nouveau téléphone que tu désirais tant ?

Réaliser continuellement la chance qu’on a (possessions matérielles, confort matériel, relations – famille et amis, santé, etc…) est une des clés du bonheur. Ou dit autrement :

« le bonheur c’est de continuer à désirer ce que l’on possède« 

Saint Augustin

Lire aussi : Comment vivre dans l’abondance ?

« Celui qui se comprend lui-même est plus intelligent… »

…et plus heureux ! Ou pour reprendre la citation complète de Lao-Tseu :

« Celui qui en sait beaucoup sur les autres est peut-être instruit, mais celui qui se comprend lui-même est plus intelligent. Celui qui dirige les autres est peut-être puissant, mais celui qui s’est maîtrisé lui-même a encore plus de pouvoir. »

Et je dirais même plus qu’il est aussi plus heureux. Se comprendre soi-même et maîtriser ses propres pensées et émotions est la base d’une vie que l’on choisit, une vie où nous sommes le capitaine à bord.

Une vie que l’on savoure au lieu de la subir. Parce que lorsqu’on comprend son propre fonctionnement, on sait quoi faire face aux émotions désagréables, mais aussi et surtout comment déclencher la joie dans son quotidien !

Lire aussi : 4 clés pour calmer le tourbillon des pensées

Lire aussi : Comment gérer ses émotions ?

« Qui veut faire quelque chose trouve un moyen. Qui ne veut rien faire trouve une excuse. »

Bien sûr le « moyen » peut apporter son lot d’inconvénients et amener à faire des compromis. En tout cas ce proverbe arable nous rappelle quelque chose d’important : quoi de mieux pour être joyeux que de ne pas se sentir enfermé, prisonnier, coincé dans une vie dans laquelle on ne s’épanouit pas et qui nous pèse ?

C’était mon cas quand j’étais prof de math au collège : je n’avais pas vraiment de perspective d’évolution, le boulot me pesait, j’étais une boule de stress, j’ai fait une dépression dès la première année, j’étais coincée à 200 bornes de mon conjoint….je subissais. Difficile en semaine d’être joyeuse. Et pourtant si facile de me trouver plein d’excuses. « Je n’ai pas le choix« , « que puis-je faire d’autre ?« , « j’ai pas le temps (pour ci ou ça)« , « c’est facile à dire MAIS….« , etc….

Finalement comme nous n’arrivions pas à nous rapprocher en vivant en France, j’ai demandé ma disponibilité et nous sommes partis vivre aux USA. Radical mais efficace ^^.

C’est un exemple parmi tant d’autres. Si tu en as un à partager, n’hésite pas à nous le raconter en commentaire !

Les croyances limitantes sont aussi d’excellentes productrices d’excuses en tout genre. Elles nous mettent des bâtons dans les roues et, si nous n’y prenons pas garde, nous empêchent d’avancer.

Lire aussi : Comment mes croyances limitantes me font-elles souffrir ?

« L’homme le plus heureux est celui qui fait le bonheur d’un plus grand nombre d’autres »

(Diderot)

Donner (énergie, temps, présence, sang, matériel, etc…) aide à rendre plus heureux. La générosité fait du bien aux autres…et à soi ! Et puis cé st un cercle vertueux : plus on se sent bien, plus on est prompt à donner. En plus se réjouir de ce qui arrive de positif aux autres est bon pour notre estime de nous-même.

Autant l’introspection et la reconnexion à soi me paraissent essentielles. Autant il est indispensable de se décentrer de temps en temps de sa petite personne et de s’intéresser aux autres le plus possible sans jugement ni attente.

Alors si tu veux développer la joie dans ton quotidien, n’hésite pas à donner, avec amour et de façon désintéressée. Sans non plus t’oublier, tout est bien-sûr une question d’équilibre.

Lire aussi : La générosité pour augmenter le bien-être

Idées de lecture sur le sujet

J’aime beaucoup cet auteur et je ne peux que vous recommander ce petit livre facile et agréable à lire.
>>> Lien du livre

J’ai déjà évoqué les petits cahiers d’exercices dans mon article Les livres qui m’ont inspirée, je fais le point et dans ma bibliothèque virtuelle.
Je suis une grande fan : exercices pratiques et juste ce qu’il faut de théorie. Rapide et efficace !
>>> Lien du livre

ramener la joie dans son quotidien

Si cet article sur la joie t’a plu, partage-le sur Pinterest ! Merci 😘

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l’image et de cliquer sur le logo Pinterest. »Sharing is caring« 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.