Très sensible, tu as commencé (et peut-être bien avancé !) à lire des livres et regarder des vidéos de développement personnel ? Tu scrutes les réseaux sociaux pour trouver comment ne plus te laisser envahir par tes émotions si intenses ni « penser trop et tout le temps » ? Comment ne plus subir les relations avec des personnes bien moins sensibles qui n’ont pas les mêmes valeurs morales que toi ? Tu te démènes sur tout ton temps libre et tu fais de ton mieux mais rien ne change vraiment ? Tu continues de ressasser les conversations, de te faire malmener par les autres et d’angoisser pour les conflits à venir ?
Voici 3 raisons pour lesquelles si tu continues seule(e) sans mentor tu n’arriveras ni à calmer ton mental et tes émotions ni à être respecté(e), accepté(e) et apprécié(e) à ta juste valeur.

Raison 1 : la direction

Tu veux changer. Ça c’est clair ! Maiiiiis……tu ne sais pas par où commencer ni par où continuer. Alors tu cherches de façon erratique. Tu avances dans plein de directions à la fois, donc finalement dans aucune direction. Tu disperses ton énergie « dans le vent ». Un peu comme si tu essayais de chauffer une pièce en plein hiver avec les fenêtres grandes ouvertes. Ou encore comme si tu essayais d’assembler les morceaux d’un puzzle de 10 000 pièces sans n’avoir jamais fait de puzzle ni connaître les stratégies adaptées à cet exercice.

Comme ce que tu trouves dans les livres ou les vidéos t’aide et t’encourage, tu continues malgré tout. En fait tu mets un pansement sur la plaie sans jamais la guérir. Donc forcément elle finit systématiquement par se rouvrir. Ça te refait souffrir et te décourage. Car tu ne vois désespérément pas le fruit de tes nombreux efforts. Voir tu te demandes si ça n’empire pas ta situation comme si tu étais dans des sables mouvants.

Bref, à force de patauger seul(e) dans ton coin tu ne sais plus quoi faire pour aller mieux

Raison 2 : les feedbacks

Tu as beau te sentir mieux grâce aux précieux conseils que tu trouves dans les livres et les vidéos, tu restes seul(e). De temps en temps tu trouves par hasard deux pièces du puzzle qui vont ensemble. Youpi ! Bon t’as du un peu forcer pour les assembler, donc tu te demandes quand même si elles allaient ensemble. Comme il y a énormément de pièces, tu te poses toujours autant de questions sur l’image finale que tu es sensé(e) obtenir. Malheureusement tu ne trouves personne pour y répondre.

Tu aimerais bien un petit modèle, même une partie de l’image totale, ou tout simplement l’aide de quelqu’un qui a déjà fait le puzzle. Histoire de savoir si tu es ou non sur la bonne voie.

D’après C. André « On se trompe toujours, ou à peu près toujours, lorsqu’on veut se juger soi-même. » Cette citation illustre assez bien l’importance d’un point de vue extérieur à soi-même, neutre, attentif et bienveillant, pour nous aider à évoluer.

Comme tu n’as personne vers qui te tourner, tu te poses les questions à toi-même. Puis tu gamberges pour trouver les réponses. Tu cherches sur internet ou dans les livres mais ce sont bien souvent des réponses « génériques » qui auraient grand besoin d’être adaptées à ta situation précise. Tu ne fais généralement pas non plus preuve de suffisamment de bienveillance envers toi-même (comme le ferait un mentor). Alors tu tournes en rond, tu ressasses, tu te remets excessivement en question et tu doutes beaucoup de toi-même. Ça te réveille la nuit. Au final ton cerveau continue de mouliner et ça n’aide pas vraiment à alléger ta charge mentale.

Bref, sans feedback tu rames beaucoup.

Raison 3 : la motivation

Pas de compte à rendre = moins de motivation. Avoir des comptes à rendre nous booste pour nous mettre en action. D’autant plus que comme dirait T. D’Ansembourg « un bouquin informe mais la pratique seule transforme« . Si aujourd’hui tu ne vas pas bien, alors c’est que tu as besoin de cette transformation. Pour devenir une version de toi-même pour laquelle tes problèmes actuels seront du passé, il va donc te falloir agir. Mais pas de n’importe quelle façon, comme tu as peut-être pu en faire les frais….

Ce sont en effet nos pensées puis nos actions qui définissent notre état psychologique et physique. De petites actions peuvent suffir pour avancer comme réciter des mantras ou affirmations positives, écrire dans son journal, faire un exercice d’introspection ou de communication, chercher à comprendre ses émotions, etc….

Seulement 1 à 3% des gens qui achètent des formations en ligne les finissent. Pourquoi ? Parce que comme ils sont seuls :

  1. ils ne passent pas suffisamment à l’action
  2. donc ils n’ont pas les résultats intermédiaires si rassurants, gratifiants et encourageants
  3. donc ils perdent rapidement leur motivation

Dans une telle formation tu es certes guidé(e) mais tu restes seul(e). Pas de feedback pour te dire si oui ou non tu es sur la bonne voie. Aucun d’encouragement, soutien, ou lien humain si indispensable à l’apprentissage. Pas non plus de compte à rendre ni de mentor avec qui partager ses victoires. Pourtant la célébration joue un rôle essentiel dans la motivation et dans l’apprentissage. Célébrer à plusieurs est encore plus puissant.

Bref, seul(e) tu laisses tomber par manque de motivation.

D’accord, alors que faire ?

Le puzzle pourtant ultra compliqué devient tout de suite moins insurmontable lorsque :

💠 Tu bénéficies de l’expérience de quelqu’un qui a déjà suivi le chemin. Ce mentor te montre les images que tu dois former avec les pièces de ton puzzle. Tu connais donc ta direction. Elle te donne aussi des indications sur les étapes intermédiaires pour arriver à destination. En gros elle t’explique par exemple que tu as intérêt à « commencer par les coins puis les côtés » ^^. C’est tout bête mais ça t’aide beaucoup !

💠 Lorsque tu es bloqué(e) ce mentor te rappelle ce que tu as besoin d’entendre à ce moment là pour avancer. Parfois tu le savais déjà mais pas encore assez intégré. La plupart du temps ça illumine une direction à laquelle tu n’avais pas encore pensé. Ça te permet aussi parfois de faire des liens entre ce que tu sais déjà. Tu as enfin des réponses aux questions qui te turlupinent ! Et tu sais si tu es ou non sur la bonne voie.

💠 Comme tu lui rends des comptes régulièrement, tu te bouges plus. Et si en plus tu as investi auprès de cette personne / ce mentor alors tu vas carrément donner tout ce que tu as. Les anglais disent « we pay to pay attention ». On paye pour prêter attention. Si j’ai payé pour un produit ou un service, déjà je lui accorde plus de valeur et ensuite je vais avoir envie de le rentabiliser. Je vais donc m’investir en temps et en énergie. Et le tour est joué !


Si tu es hypersensible et que tu veux cesser de subir ton mental, tes émotions si intenses et les événements puissance 1000 alors tu peux te renseigner ICI sur mon accompagnement Hypersensibilité et charge mentale.

Cet accompagnement est destiné aux personnes très sensibles qui ont entamé une démarche de développement de soi (ou s’apprêtent à le faire) et se rendent compte qu’elles n’y arrivent (arriveront) pas seules. Elles en ont assez de subir leurs pensées, leurs émotions, et leurs relations et sont prêtes à investir sur elles et à faire les efforts nécessaires pour que ce ne soit plus le cas. 💙

Si cet article « Ai-je besoin d’un mentor » t’a plu, partage-le sur Pinterest ! Merci 😘

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l’image et de cliquer sur le logo Pinterest.

« Sharing is caring »

Tu n’as pas pinterest ? Partage-le quand même où tu veux, tu as l’embarras du choix parmi les logos verts 😉. MERCI !

  • 28
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.