Nous avons vu dans l’article précédent ce que sont les croyances limitantes et à quel point elles nous pourrissent la vie. Voici maintenant une méthode pour t’en débarrasser et les remplacer par des croyances ressources. Prêt à transformer ton cercle vicieux limitant en cercle vertueux motivant ?

Pour commencer il faut suffisamment d’ouverture d’esprit pour sincèrement se remettre en question. Essaye de te voir avec des yeux (presque neufs). Comme si tu te découvrais pour la première fois. Comme si tu voyais quelqu’un d’autre dans le miroir. C’est un exercice intéressant !

Et puis il te faut avant tout cesser de nourrir tes croyances limitantes sur toi-même. Une fois pointées du doigt, leur accorder de moins en moins de crédit et arrêter de les renforcer.

Les affirmations positives : au diable critiques et reproches sur soi-même !

Les affirmations positives sont tes amies ! À répéter encore et encore pour les incruster dans ton subconscient et les intégrer comme nouvelles vérités. Car rien ne résiste à la répétition ! Tu vas les utiliser pour annuler le processus.

Je m’explique.

➡️ À force de te répéter des affirmations négatives (voir ici) tu as construit des croyances limitantes sur toi-même. Avec la répétition d’affirmations positives, tu vas les changer peu à peu en croyances ressources qui t’aideront à développer ton potentiel.

Exemple : Si à chaque erreur tu te disais « je suis nul » (ce qui t’a petit à petit amené à croire que tu « n’as pas de valeur » / « moins de valeur que d’autres qui EUX ne font pas ce genre d’erreur stupide« ), à partir d’aujourd’hui tu vas te répéter « je fais de mon mieux et je progresse chaque jour« ! Ce qui devrait te permettre de construire la croyance que tu as de la valeur / autant de valeur que les autres !

Surveille ainsi ton critique intérieur. Entraîne-toi à repérer les moments où il te dit des choses fausses / inutiles / mauvaises pour toi. Et transforme ce discours péjoratif en un discours positif et encourageant.

Tu vas peu à peu te programmer à penser différemment pour faire perdre crédibilité à tes croyances limitantes. Mais pour cela, comme pour n’importe quelle nouvelle habitude à mettre en place, il faut de la régularité. Et bien entendu comme son nom l’indique, pour qu’une croyance se mette en place, il faut y croire, du moins consciemment. Le reste du travail consiste à convaincre l’inconscient.

Bon après pas de pression hein ! Chaque effort que tu fais en ce sens est à féliciter 😎. Quand bien même tu ne serais pas le champion toute catégorie du combat de croyance limitante ni de la régularité absolue, sois fier du chemin que tu accomplis chaque jour vers la meilleure version de toi-même. D’autant plus qu’en prenant conscience de tes limites, tu as déjà fait une bonne partie du chemin à parcourir pour les dépasser.

Trouver ses croyances limitantes

🔹 Pour trouver quelles sont les croyances limitantes que tu entretiens sur toi-même, tu peux te plonger dans tes souvenirs et analyser ton passé. Passé qui n’a pas vocation à être forcément très ancien.

Photo, Photographe, Vieux, Photos, Mémoire, Nostalgie

Par exemple :

  • Si tu as vécu une enfance difficile où on te rabaissait constamment, tu peux avoir ancré en toi que tu n’as pas de valeur.
  • Si tu as souvent subi des « abandons » (famille, amis, relations amoureuses, etc…), tu peux avoir ancré en toi que tu ne mérites pas d’être aimé(e) ou du moins que tu ne peux pas être aimé(e) (que tu le mérites ou non)
  • En te comparant régulièrement à des top-modèles (ou équivalents), tu peux ancrer la croyance que tu n’es pas beau/belle.
  • Etc…

🔹 Un certain nombre de croyances sur nous-même se cachent derrière des peurs.

Par exemple :

  • La peur du regard des autres (et tout ce que ça implique comme les comparaisons, la susceptibilité, la hantise des conflits, la difficulté à s’affirmer, les complexes,…) peut cacher la croyance que tu as moins de valeur que les autres ou que le jugement des autres affecte ta valeur
  • La peur de sortir de chez toi seul(e) peut cacher la croyance que tu ne peux te débrouiller seul(e) dans un endroit inconnu
  • La peur de l’échec découle de la croyance que tes échecs portent atteinte à ta valeur (croyance généralisable aux autres)
  • La peur de parler en public (en soirée, sur scène,…) peut témoigner du fait que tu penses être trop timide et/ou tu penses ne pas être intéressant(e) / cultivé(e) / autre

🔹 Peut-être que ces questions seront plus adaptées pour toi ? À te poser face aux frustrations que tu peux avoir dans ta vie concernant ce que tu aimerais faire ou être mais que tu ne t’autorises pas encore à faire ou être. Ou de manière rétrospective pour une situation difficile passée.

  • Cette situation m’empêche d’avoir, de faire et/ou d’être quoi ?
  • Si je me permets de faire ce que je veux, que peut-il m’arriver de désagréable (ou arriver aux autres) ?
  • Et au pire, si le désagréable se produit, je/les autres risque(nt) de me juger d’être quoi ?
  • Est-ce que aujourd’hui je crois encore à cela ?

Une fois tes croyances trouvées, sois doux(ce) avec toi-même. Ces croyances se sont construites dans des situations particulières et faisaient sens dans ton inconscient de l’époque. N’en aies pas honte même si avec du recul tu les trouves vraiment absurdes ou inadaptées. Peut-être mêmes que certaines croyances voulaient bien faire et te protéger ?

L’arme fatale : les croyances ressources

Une fois tes croyances limitantes pointées, tu vas pouvoir leur associer leurs croyances contraires et donc positives. Ces nouvelles croyances viendront s’ajouter à la liste de tes croyances ressources qui te donnent de l’énergie au quotidien.

Ampoule, Idée, Créativité, Socket, Lumière

Ces nouvelles croyances positives vont te permettre de basculer dans un cercle vertueux en te fournissant des ressources pour progresser. Exemple : si tu penses que tu es créatif, tu vas être content de toi, avoir confiance dans ta capacité à réaliser de belle œuvres, avoir de nouvelles idées, et être de plus en plus créatif.

Elles peuvent commencer par : je suis capable de / compétent…, je mérite …., je suis + adjectif positif, je sais + compétence, j’ai du talent pour…., etc…

➡️ Comme les affirmations positives, tu vas pouvoir te les répéter encore et encore jusqu’à ce qu’elles s’impriment en toi.

➡️ Cherche dans ton passé des preuves de ces nouvelles croyances (ressources). Crois-moi tu en trouveras forcément. Tu peux d’ailleurs en faire la liste ! Et noter chaque jour les nouvelles preuves qui émanent des expériences de ton quotidien. Ces preuves (en plus de la répétition ci-dessus) te permettront de la renforcer.

Exemple

Par exemple si tu te trouves moche, répète-toi « je suis beau / belle« . Chaque jour et plusieurs fois par jour. En te regardant dans le miroir quand tu le peux. Dès que tu te surprends à avoir des pensées de désapprobation sur ton physique, répète-toi « je suis beau / belle« .

Évite le « je ne suis pas moche » parce que le cerveau a du mal avec le négatif. Comme en témoigne l’exemple : ne pense pas à un éléphant bleu ! Bien entendu tu ne l’as absolument pas vu dans ton esprit 😜. C’est la raison pour laquelle il vaut mieux dire à un enfant parle plus doucement plutôt que ne crie pas (d’autant plus qu’en lui disant ce qu’il ne doit pas faire il n’a pas forcément d’indication sur ce qu’il doit faire, pas très productif donc, mais bon, je m’égare 😅).

Bref, le « je suis beau / belle » sera la batte de baseball avec laquelle tu vas petit à petit repousser la croyance que tu es moche (n’hésite pas à lui cogner dessus un peu de temps en temps ça fait du bien). Jusqu’au moment où cette dernière sera suffisamment loin pour ne plus t’empêcher de profiter de ta vie !

Bien sûr c’est un exemple générique, à varier au plaisir !

Si cet article sur les croyances ressources t’a plu, partage-le sur Pinterest ! Merci 😘

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l’image et de cliquer sur le logo Pinterest 👍.

« Sharing is caring » 😉

Tu n’as pas pinterest ? Partage-le quand même où tu veux, tu as l’embarras du choix parmi les logos verts 😅.

  • 25
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.